Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
Auto-écoles du Val-de-Marne : le ministre de l’Intérieur passe au point mort

Communiqué de presse de Catherine Procaccia

Dès cet été Catherine Procaccia, sénatrice et conseillère générale du Val-de-Marne alertait le Gouvernement sur les délais extrêmement longs de présentation à l’examen du permis dans le Val-de-Marne.

Cette interpellation revêt en cette fin d’année une actualité particulière avec la grève récente des inspecteurs qui a conduit à l’annulation d’un tiers des examens, accentuant encore plus le retard du passage des futurs conducteurs.

Bonnet d’âne pour notre département

Le Ministre a reconnu un délai moyen de présentation à l’examen pratique du permis de conduire plus long qu’ailleurs : 120 jours dans le Val-de-Marne contre 86 de moyenne nationale en 2012. Et comme le nombre de places à l’examen est fixé en fonction du taux de réussite, mathématiquement, il y a moins de possibilité d’inscription alors que le nombre d’élèves en attente est en hausse constante. A qui la faute ? Si en région parisienne, il y a plus d’échecs, selon la sénatrice, les encombrements en sont la cause : réduisant d’un tiers l’heure de cours, ce qui est moins le cas en province. Est-ce pour autant une raison de pénaliser les Val-de-Marnais ? En 2010, le préfet avait fait appel à des inspecteurs voisins pour débloquer la situation. La sénatrice pensait pouvoir obtenir du ministre de l’Intérieur, des moyens supplémentaires à court terme et une solution durable pour faire face aux besoins sur le moyen terme. Pourtant pas question d’obtenir plus que les 100 places d’examen supplémentaires déjà octroyées depuis le début de l’année. A moyen terme, une très vague nouvelle réflexion globale devrait être confiée à la Sécurité routière. Elle ne portera pas à priori sur le cas particulier des départements qui ont à faire face à une forte demande. Alors que le permis de conduire est un outil indispensable pour lutter contre le chômage et permettre la mobilité, Alors que les inspecteurs sont en grève pour dénoncer le manque de moyens, Alors que certaines auto-écoles du Val-de-Marne sont au bord de la faillite, Manuel Valls leur a transmis un message peu encourageant qui témoigne « qu’il n’en a pas grand-chose à faire » en conclut dépitée la sénatrice.

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits