Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
Bois de Vincennes : pétition contre l’aire d’accueil des gens du voyage

Les élus des villes limitrophes du Bois de Vincennes ont lancé une pétition contre le projet de la mairie de Paris d’installer une aire d’accueil de gens du voyage sur le site. Votée au Conseil de Paris du février dernier, l’aire doit voir le jour en 2014.

"Le Bois de Vincennes, c’est sacré !" Christian Cambon, sénateur (UMP) du Val-de-Marne est formel. "Il faut que l’un des seuls poumons verts de Paris reste dévolu aux loisirs !" Avec plusieurs élus des communes limitrophes (Joinville, Nogent ou Maisons-Alfort), il vient de lancer une pétition, qui a déjà recueilli 250 signatures, pour dire non au projet de la mairie de Paris d’installer une aire d’accueil des gens du voyage sur le site. Début février, lors du Conseil de Paris, la majorité a en effet adopté une résolution visant à l’installation de deux aires d’accueil. L’une d’elle sera située dans le bois de Boulogne (16e), l’autre dans le Bois de Vincennes, au niveau du plateau de Gravelle (12e arrondissement). Un projet que combattent les élus UMP. "Paris veut envoyer les gens du voyage à ses extrémités. C’est encore la banlieue qui récupère les populations dont la capitale ne veut pas, proteste Christian Cambon. Et il n’y a aucune infrastructure capable d’accueillir les familles. Aucune école, aucun centre social". 60 personnes accueillies d’ici à 2014 Un défaut que reconnaît Olga Trostiansky, adjointe au maire chargée de la lutte contre l’exclusion. "Mais nous avons élaboré le projet en concertation avec les écoles du 12e arrondissement. La mairie de Paris se porte garante de la scolarité des enfants qui seront installés sur le terrain". Quant à la localisation du site, pour l’élue, c’est simple : "Paris est une ville très dense et ne dispose pour l’instant d’aucune aire d’accueil, contrairement à ce que demande la loi. Ces deux projets vont permettre d’accueillir 60 personnes". Un chiffre qui reste encore loin des dispositions légales : la mairie doit en tout être capable d’accueillir 200 personnes. "A l’époque, nous avions proposé un site dans le 15e arrondissement, mais le gouvernement Sarkozy nous l’avait refusé", explique l’élue. Les deux aires d’accueil devraient voir le jour au premier trimestre 2014, pour un budget de 10 millions d’euros. Mais la fronde des élus UMP ne va pas s’arrêter là. Christian Cambon prévient d’ores et déjà qu’il prévoit d’attaquer "tous les actes administratifs" relatifs au projet.

Metro

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits