Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Votre département > Créteil
CRETEIL : La station de métro a transformé la Pointe-du-Lac

A Créteil, la 301e station du métro parisien a ouvert voilà deux ans jour pour jour. Plus de deux millions de voyageurs l’ont empruntée en 2012.

Le va-et-vient est incessant. Etudiants, travailleurs, mères de famille s’engouffrent dans la bouche béante de la station de métro Pointe-du-Lac. Deux ans après son démarrage, le terminus de la ligne 8 à Créteil a trouvé ses marques et donné un coup de fouet au quartier le plus récent de la ville-préfecture. En 2012, 2177224 voyageurs ont fréquenté la station, « soit la moitié de Créteil-Préfecture et l’équivalent de Créteil-L’Echat », selon la RATP qui s’attend à une fréquentation encore plus forte, « les premiers mois suivants l’ouverture sont toujours en deçà ».

A la sortie du métro, les usagers sont unanimes. Ce terminus a changé leur vie. Comme Aimé, 47 ans, médecin qui habite à Santeny. « Je gagne une demi-heure tous les jours. Avant je devais prendre le RER à Boissy, j’arrivais à Nation. Je devais ensuite prendre la ligne 6 pour rattraper la ligne 8. C’était un sacré détour. » Camara, 19 ans, étudiant à Créteil, confirme : « A partir d’ici, on peut aller partout. C’est génial. » Sylla, qui habite à deux pas de la station, a carrément vendu sa voiture. « Avant, on était un peu loin de tout, souligne le sexagénaire. On n’avait que le bus 117. Et encore, il s’arrêtait à 22 heures ! » Le quartier de la Pointe-du-Lac — mille logements construits depuis 2006 —, près du lac, a été quelque peu métamorphosé avec l’arrivée de la 8. Déjà, parce que le métro s’est accompagné d’un site propre pour les bus 393. Mais surtout parce qu’il a un véritable pouvoir attractif. « Sur le plan économique, souligne Jean-Pierre Héno, coprésident du conseil de quartier, adjoint PC, des entreprises sont arrivées, comme VB Gaz. Essilor a décidé de s’agrandir. La zone Europarc a été boostée. Pôle emploi y a déménagé. »

Côté immobilier, un deux-pièces de 40 m2 est mis en vente à 229000 €, soit 5750 €/m2, contre 3380 € en moyenne sur Créteil. A l’agence immobilière du secteur, on constate : « C’est un critère de vente. On a beaucoup de Parisiens qui viennent parce qu’il y a le métro. » L’agent de Century 21 a aussi noté des ventes dans les secteurs anciens, à la Source ou aux Côteaux-du-Sud, « alors qu’on n’arrivait pas à vendre depuis des années ». Même si avec la crise, il est difficile de chiffrer cet engouement, les transactions s’étant tassées.

Seul bémol : le quartier manque encore de vie, selon certains habitants. « Une réflexion est en cours pour installer une brasserie dans le secteur de la Source, annonce Jean-Pierre Héno. Ce qui correspondrait bien à la demande, notamment pour les soirs de match à Duvauchelle, maintenant que Créteil est en Ligue 2. »

Le Parisien Agnès Vives

Info département
Le Site de Catherine PROCACCIA Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA Le site de Christian CAMBON
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits