Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
Candidature aux JO : la région avance ses pions

Malgré la cuisante et humiliante défaite de la candidature parisienne, tout le monde ne s’avoue pas vaincu. Si pour 2012, c’est râpé, pourquoi ne pas tenter l’aventure en 2024 ? Sans le crier trop fort, le conseil régional tente tout doucement de préparer les esprits à une nouvelle candidature parisienne.

2024, c’est loin. Pas tant que ça puisque le Comité international olympique (CIO) choisit la ville organisatrice sept ans avant. Les JO de 2016 sont pour Rio. Tokyo, Istanbul et Madrid se disputent ceux de 2020. Les villes qui rêvent de 2024 doivent donc se placer dans les starting-blocks.

« Pour les JO de 2012, on tablait sur un investissement de 5 Mds€ à Paris. Pour Londres, on atteint déjà le double de cette somme. Compte tenu de la crise, il sera difficile de vendre au CIO des Jeux trop chers. D’où l’intérêt d’y aller progressivement », calcule Jean-Paul Huchon, président du conseil régional. Progressivement, cela signifie construire sans attendre certains équipements susceptibles d’accueillir les plus grandes compétitions internationales. Le vélodrome, la piscine et le bassin en eaux vives prévus pour Paris 2012 sont ainsi prêts d’être réalisés.

Anticiper 2024

« Ce qu’on investit maintenant, ce sont des économies pour le futur », renchérit Francis Parny, vice-président de la région chargé des sports, qui parle d’un changement de logique : « On a vu que tabler sur la seule notoriété de Paris, ça ne suffit pas. Il faut d’abord multiplier les équipements. » Outre sa participation financière aux grands équipements, le conseil régional poursuit ainsi son plan piscine (50 M€ investis depuis 2005 dans la rénovation et la construction de bassins) et a déjà mis de l’argent dans 23 terrains synthétiques pour des footballeurs et des rugbymen. « Nous devons être prêts à bondir sur une éventuelle candidature », résume Jean-Paul Huchon, qui concède que la Ville de Paris reste traumatisée par son rejet de 2012.

Le Parisien Bertrand Schneider | Publié le 04.07.2012, 07h00

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits