Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
Charcutage électoral des socialistes dans le Val-de-Marne

Intervention de Dominique ROBLIN

Monsieur le Président, chers collègues Merci de me donner la parole.
Après avoir pris connaissance et étudier ce projet de redécoupage des cantons dans le Val-de-Marne, nous avons immédiatement le fort sentiment qu’un véritable charcutage a été opéré dans « presque » tous les territoires de notre département et que tout a été fait pour que le Val-de-Marne ne change pas de majorité.
Ce projet de redécoupage nous permet ainsi sur un plan général de faire rapidement 3 constats et je voudrais ici m’adresser plus particulièrement au groupe socialiste :

Et oui, nous sommes en présence d’un véritable tripatouillage électoral. Je crois que le mot n’est pas faible et il est facile de le démontrer. Il faudra en effet pour être élu à droite et au centre beaucoup plus de voix qu’à gauche. Et je voudrais le démontrer sur 15 cantons du département, soit 60 % des cantons.
Vous avez ainsi par un savant dosage réservé les gros cantons, ceux qui ont + de 20 % d’habitants par rapport à la moyenne, aux candidats de droite. Il y en 6 qui se situent entre 62 et 64 000 électeurs. Par contre, vous vous êtes réservé 9 petits cantons, ceux qui se situent autour de 42/45 000 habitants. Soit près de 36 % des cantons.
Entre ces 9 cantons et les 6 à droite nous avons sensiblement la même population au total : 396 000 pour 377 000. Mais en nombre de conseillers cela est bien différent puisque vous en aurez 18 et la droite que 12 ! 50 % de conseillers en moins ! Si ce n’est pas du charcutage, il faudra m’expliquer. Il faudrait d’ailleurs également vérifier cette estimation en nombre d’électeurs car cela pourrait fortement amplifier encore cette disparité.

Tout cela, est-ce de l’équité politique ? Est-ce prendre en compte l’équilibre politique de notre département ? Non ! Et les val-de-Marnais le comprendront facilement ! Ils comprendront parfaitement que pour la droite, avoir la majorité, cela signifie obtenir beaucoup plus de 50 % des voix totales du département. Cela nous obligerait à obtenir entre 55 et 60 % des voix…

Mais il n’y a pas que cela ! Pour assoir votre hégémonie vous avez aussi morcelé des territoires, vous avez éloigné des collectivités de leur milieu social, économique et historique. Je voudrais prendre mon canton pour exemple, le Canton de Bry…
Vous avez ainsi créé un nouveau canton, et pas un petit naturellement mais un grand de 62 000 habitants et cela sans compter les résultats du dernier recensement qui montre un accroissement sensible sur les 3 villes. Vous avez regroupé Bry avec deux autres communes, Villiers-sur-Marne et Le Plessis-Trévise, qui n’appartiennent pas à la circonscription législative de Bry et dont l’une des villes appartient à la communauté d’agglomération du Haut Val-de-Marne, bien loin de Bry et de ses problématiques économiques… Historiquement et socialement, Bry est tourné vers la Marne, vers Le Perreux, Nogent et Champigny. Des liens forts existent depuis toujours avec Le Perreux et Nogent. Les tissu associatif culturel, sportif, social travaillent ensemble, fusionnent parfois pour représenter nos 3 villes ; Nous utilisons, nous gérons en commun des équipements ; Nous organisons ensemble avec le Perreux des événements comme le feu d’artifices du 14 juillet ; Les grandes commémorations nationales (8 mai, 11 novembre…) sont réalisées et coordonnées au niveau de nos 3 villes.
Toute l’économie locale est tournée vers la Marne et non de l’autre côté de l’Autoroute qui est une véritable frontière humaine et urbaine. Faut-il ainsi casser cette dynamique qui existe depuis tant d’années en regroupant Nogent et le Perreux et en éloignant Bry de sa sphère historique, sociale et économique ? Nogent-Le Perreux sera le plus gros canton du département + de 64 000 habitants et se situe d’ailleurs au-dessus de l’écart autorisé, même si Monsieur le Préfet nous a dît en début de séance que cela était possible.

A l’heure où l’on entend fonctionner en territoires, notion très appréciée à gauche en ce moment, Bry travaille depuis près de 15 ans en collaboration avec des villes qui partagent la même logique de bassin, d’emplois, de flux, de transports, d’enseignement, dans le cadre de l’ACTEP… Pour la grande majorité, c’est la Marne qui les unis. Avec ce découpage et la présence du Plessis-Trévise, la logique de territoire n’est pas respectée, aucune prise en compte de la réalité, des projets futurs…

Non, ici dans ce découpage, seule votre réalité électorale a été prise en compte pour garder le pouvoir !

Oui, Monsieur le Président, nous assistons aujourd’hui à un véritable charcutage du Val-de-Marne afin que vous gardiez la majorité.

C’est un projet honteux que le gouvernement veut passer en force sans concertation avec les élus locaux, les maires et les conseillers généraux. En créant des distorsions énormes entre les différents cantons, en cassant des territoires qui travaillaient ensemble, en protégeant vos propres cantons, vous avez tout fait pour maintenir ce département dans votre giron, pour éviter la punition attendue en 2015.

Et puis pourquoi nous engager dans une telle voie, alors que d’ici peu, les départements n’existeront peut-être plus et seront fusionnés au sein de La Métropole Grand Paris. Nous serons alors bien loin de la problématique du redécoupage !

A l’époque, vous aviez refusé la loi sur le conseiller territorial, elle permettait de conserver les départements mais aussi de diminuer, à l’heure des importantes économies à réaliser, le nombre d’élus très sensiblement. Aujourd’hui vous vous retrouvez avec ce redécoupage et une nouvelle loi, une loi de gauche pourtant, celle de la Métropole du Grand Paris, dans la situation où le nombre de conseillers augmente et ou les départements risquent de disparaître dans un deuxième temps ! Quelle avancée !

Monsieur le Président, pour terminer mon intervention, nous ne pouvons donner à ce redécoupage un avis favorable. Nous nous y opposons fermement comme je m’oppose personnellement et avec la même énergie à celui qui me concerne, le Canton de Bry.

Je vous remercie de votre attention.

Retrouvez cette intervention sur le site de M. ROBLIN : http://www.dominiqueroblin.fr/

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits