Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
Davantage de places dans les crèches départementales

Séance publique chargée hier au conseil général. Les élus ont débattu entre autres de la gestion et de l’amélioration des crèches. D’autres sujets ont aussi fait polémique.

C’est l’angoisse de chaque nouveau parent : obtenir une place en crèche pour son enfant. Surtout quand il y a pénurie en la matière.

Dans le Val-de-Marne, 76 crèches sont actuellement gérées par le département. Pas suffisant, selon la chambre régionale des comptes (CRC) qui pointe, dans un rapport mené dans le cadre d’une enquête nationale, « un taux de couverture inférieur à la moyenne nationale ». Et ce malgré les 1500 places créées entre 2003 et 2012. A ce premier plan crèche, le département a voté en 2010 un deuxième plan de 1000 places pour la période 2010-2014. L’objectif est quasiment atteint avec 991 places réparties sur 27 projets portés dans 19 villes.

Mais le département veut aller plus loin encore. Hier, la majorité a proposé de créer 200 places supplémentaires « pour couvrir tous les projets qui doivent démarrer avant le 1er janvier 2015, a précisé le président PC Christian Favier. Il faut un véritable service public de la petite enfance. » Un effort qui devrait permettre d’améliorer l’accueil des enfants dans le département.

Toutefois, un souci existe en parallèle : l’offre d’accueil chez les assistantes maternelles reste également « plus faible que la moyenne nationale », selon la CRC. « Très souvent, elles ont des difficultés à obtenir leur agrément pour un troisième ou un quatrième enfant. Il faut travailler sur cette question », intervient le chef de file de l’UMP, Bruno Tran. Lequel rappelle les différentes remarques de la CRC. Les magistrats financiers, en étudiant la période de 2008 à maintenant, recommandent de « recourir à la carte achats pour les commandes », mais aussi d’instaurer un « vade-mecum de la commande publique ». Des outils qui amélioreront la gestion des établissements. Par ailleurs, ils insistent sur l’importance de la Codaje. Cette Commission d’accueil des jeunes enfants coprésidée par le département et la CAF facilite le recensement de l’offre d’accueil collectif et individuel. « Cette Codaje n’a jamais été activée ! », attaque Bruno Tran.

« Ces remarques, nous les prenons à notre compte, assure le président Favier. Nous avons commencé à les mettre en œuvre. La Codaje s’est réunie en mars dernier. » « Elle a fonctionné jusqu’à la fin 2008 », précise Marie Kennedy (Front de gauche), en charge de la petite enfance. Un litige avec le directeur de la CAF de l’époque avait bloqué tout échange.

Et le patron du département d’annoncer vouloir mettre en œuvre un « observatoire avec la CAF dans le cadre de la Codaje ». Objectif : améliorer l’action du département dans ce domaine, « une des toutes premières priorités des Val-de-Marnais ».

Le Parisien Agnès Vives

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits