Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
Développement économique : la région Ile-de-France à la traîne

Retrouvez l’intervention de Danièle Giazzi suite à l’audition du représentant de la Banque Publique d’Investissement.

Monsieur le Président, Monsieur le Vice-Président, Monsieur Dufourcq Mes chers collègues,

Tout d’abord je souhaite au nom du groupe Mouvement Populaire remercier Monsieur Dufourcq de s’être déplacé aujourd’hui pour répondre à toutes nos interrogations sur la Banque Publique d’investissement.

Car des interrogations sur les outils mis en place par cette majorité pour lutter contre le chômage, nous en avons un certain nombre !

Hier soir, nous étudiions un des outils de prédilection de cette majorité : les emplois aidés. Nous avons fait le constat que ce dispositif ne marche tout simplement pas et que la Région tente tant bien que mal de venir en aide au gouvernement en élargissant le dispositif de façon bancale tout en campant sur ses positions idéologiques en restant fermés au secteur marchand.

Aujourd’hui vous nous présentez un autre des outils de la boite à outils du Président Hollande et nous sommes curieux de comprendre si la BPI sera elle plus efficace. Car l’enjeu est de taille et nous sommes très inquiets.

En effet, alors que le développement économique est censé être une des compétences principales de la région, la région ile de France n’y consacre que 4% de son budget. Avec 21€ par habitant contre 44 € en moyenne pour les autres régions, c’est la région qui dépense le moins pour l’action économique. Malgré ce budget dérisoire, la région ne dépense pas tous les crédits votés pour l’aide aux entreprises (En 2012, 16 m€ sont restés inemployés dans les caisses de la région).Elle est restée silencieuse face au plus grand plan social d’Ile-de-France. Malgré nos multiples initiatives, rien n’a été fait pour aider les salariés de PSA à Aulnay-sous-Bois ni pour relancer la filière automobile et ses 140.000 salariés. Quant aux PME, elles sont les grandes oubliées de la Région : Alors que l’IDF compte 800 000 PME, l’aide au sauvetage des PME n’a concerné en 2012 que 2 entreprises et atteint péniblement 341 750 € ! et le dispositif rebond que nous venons de voter ne va pas vraiment révolutionner les choses avec un objectif d’à peine 289 entreprises aidées par an avec ces quatre dispositifs pour à peine 10 millions d’euros. C’est peu au regard des 11.517 défaillances constatées en 2012 en IDF (seulement 2,5 %) et très loin des 60 millions d’euros promis lors de la campagne pour alimenter un plan de sauvegarde des PME !

A l’inverse, les politiques qui marchent sont sabrées par cette majorité régionale qui a purement et simplement détourné les 12M€ que le gouvernement Fillon avait donnés à la région pour développer l’apprentissage afin de financer ces fameux emplois d’avenir. Sans parler de la suppression par le Gouvernement de l’indemnité compensatrice forfaitaire (ICF) pour les entreprises de 10 salariés et plus qui embauchent un apprenti…

Aujourd’hui nous nous interrogeons donc Monsieur Dufourcq sur l’utilité de cet énième outil la BPI face au fléau du chômage qui touche durement les franciliens :

En quoi la BPI apporte-t-elle vraiment un plus par rapport aux dispositifs existants ?De façon générale, ne pensez vous pas qu’il y ait des doublons dans les dispositifs que vous proposez avec ceux qui existent déjà ? Pour prendre un exemple, vous dites vous-même que FSI Régions et IDF Capital interviennent sur des cibles similaires. Comment compter vous les éviter ? De même, comment l’offre BPIFrance Export s’articule-t-elle avec le PRIE de l’Ile-de-France présenté dans la communication 68-13 de cette séance plénière et qui vise également à appuyer l’internationalisation de l’ensemble des entreprises franciliennes ? Par ailleurs, comment associerez-vous les élus régionaux à la définition des filières prioritaires de BPI France ? Vous dites vouloir avoir une vision globale du financement des entreprises en Ile-de-France et identifier les carences du marché francilien. Concrètement, comment comptez vous faire ? Autre question : dans votre doctrine d’intervention, vous décrivez les secteurs et géographies ciblées. Pouvez-vous nous donner une idée plus précise (chiffrée) de cette répartition entre secteurs et la répartition géographique dans vos interventions auprès d’entreprises, afin de mieux cerner les priorités ? Enfin, dans un souci de transparence, une dernière question : sur votre site, vous indiquez la liste des entreprises auprès desquelles vous êtes intervenu et le type d’intervention. Serait-il également possible d’avoir les montants des aides ? Pourriez-vous également nous donner une idée d’où se situent le budget et les moyens de la BPI Ile-de-France par rapport aux autres régions (proportionnellement au budget global de la Région ou au nombre d’habitants pour que cela soit comparable). Voilà Monsieur quelques unes de nos interrogations dans les 5 petites minutes qui nous sont imparties.

Nous espérons avoir des réponses concrètes et précises.

Je vous remercie.

Retrouvez cette intervention sur le site du Groupe Mouvement Populaire d’Ile-de-France : http://www.ump-iledefrance.fr/

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits