Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
Economie française : l’effet Macron ne fait pas recette !

Seize mois après l’élection d’E. Macron, des éléments objectifs nous permettent de dresser un 1er bilan de sa politique. Les données économiques récentes soulignent que l’effet Macron ne donne pas les résultats escomptés.

Matraquage fiscal à tous les étages

Avec les nouvelles hausses d’impôts décidées par le gouvernement, les Français sont désormais les plus taxés d’Europe.

La hausse brutale de la CSG pour les retraités, contrairement aux promesses présidentielles et gouvernementales ne sera pas compensée par la baisse de la taxe d’habitation. Dans un rapport parlementaire publié en juillet 2018, le rapporteur général des finances de l’Assemblée nationale (LREM) note que pour 2018, 6.4 millions de ménages retraités seront bel et bien perdants !

Quant aux salariés, pour la 1ere fois en 6 ans, la hausse de leurs salaires ne compense pas l’inflation qui s’établit selon l’Insee à 2.3% sur un an. C’est la conséquence directe des hausses de taxes en tout genre décidées par le gouvernement : carburants, énergie, forfaits hospitaliers, péages… Une mauvaise nouvelle pour le pouvoir d’achat des Français !

Malheureusement pour les Val-de-Marnais, à l’addition Macroniste s’ajoute l’addition communiste, la majorité départementale ayant en effet décidé pour la deuxième fois depuis 3 ans d’augmenter les impôts fonciers.

Croissance en panne

Pendant la campagne présidentielle, E. Macron prétendait « inventer un nouveau modèle de croissance ». Résultat au bout de 16 mois : la croissance toujours en panne. Le taux de croissance Française est en baisse par rapport aux prévisions et il est en deçà de celui des autres pays européens. Seulement 0.2% pour le 1er et pour le 2e trimestre de cette année (la plus faible enregistrée depuis l’été 2016).

Le freinage de l’économie a également des conséquences sur les entreprises. Sensibles au ralentissement de la croissance, elles n’ont créé que 31 000 postes au 2e trimestre, c’est le pire résultat depuis 3 ans.

Chômage toujours au plus haut

S’agissant du chômage, là encore l’effet Macron n’a pas eu lieu. L’inversion de la courbe, ce n’est toujours pas pour maintenant ! En 2018, le taux de chômage stagne pour s’établir selon les derniers chiffres de l’Insee à 9.1%, soit au-dessus de la moyenne des pays de la zone euro. Le taux de chômage des moins de 25 ans continue à être très élevé et s’établit à 20.8%.

Vers une crise du logement ?

Côté logement, les chiffres ne sont pas plus rassurants et les professionnels du bâtiment font état de leur inquiétude grandissante. Le nombre de permis de construire accordés au cours du 2e trimestre est en repli. Cette baisse est particulièrement importante pour les maisons (-8.8%). Beaucoup de professionnels de l’immobilier mettent en cause l’environnement institutionnel imposé par le gouvernement actuel (rabotage des prêts à taux zéro, suppression des APL pour l’accession…) qui démotive les acquéreurs.

Du côté des logements sociaux, même constat : au 1er semestre, l’activité des bailleurs sociaux publics a chuté de 10.3% et semble à l’arrêt. Un coup dur alors que les demandes de logements sont toujours très importantes.

Pouvoir d’achat en baisse, croissance en berne, chômage stagnant, déficit du commerce extérieur… Après 16 mois de Présidence Macron, il n’y a pas de résultats probants. Face à ces mauvais signaux, le gouvernement nous demande d’attendre. Cette réponse n’est pas satisfaisante, d’autant que F. Hollande en a abusé pendant 5 ans.

Dans ces conditions, les discussions sur le budget 2019 qui auront lieu à l’automne seront déterminantes. Il est temps que le gouvernement tienne un discours de vérité et engage les réformes structurelles, dont celle de l’Etat, qui permettront enfin de réduire les dépenses et la dette publiques, auxquelles il ne s’est toujours pas attaqué.

Olivier CAPITANIO, Jean-Daniel AMSLER, Karine BASTIER, Paul BAZIN, Fernand BERSON, Laurence COULON, Chantal DURAND, Hervé GICQUEL, Emmanuel GILLES de la LONDE, Pierre-Jean GRAVELLE, Patricia KORCHEF-LAMBERT, Françoise LECOUFLE, Jean-François LE HELLOCO, Déborah MÜNZER, Marie-France PARRAIN, Marie-Christine SÉGUI, Nicolas TRYZNA, Julien WEIL, Métin YAVUZ

PDF - 91.4 ko
Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits