Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Votre département > Fontenay-sous-Bois
FONTENAY : Polémique sur le prêt d’un terrain à un commerce de produits bio

L’aide accordée par la municipalité à un commerce de produits bio pourrait bien agiter le conseil municipal de ce soir. La décision du groupe PC de réaliser des travaux sur un terrain en friche pour le prêter à l’association Bulles de vie n’est pas du goût du groupe socialiste.

L’association, dont le but est de promouvoir l’agriculture biologique à travers des conférences et des projets pédagogiques et par la vente de produits, était à la recherche d’un local depuis des mois pour s’installer à Fontenay, où elle vend déjà ses produits tous les samedis, rue Guérin-Leroux. Après discussion, le maire a décidé de leur prêter temporairement un terrain de 400 m2, encore en friche, sur l’îlot Michelet, site d’un projet d’aménagement à long terme. Problème : il faut aplanir et stabiliser le sol. Coût des travaux : 45000 €, entièrement financés par la municipalité. Une note que l’adjointe au maire socialiste, chargée du développement économique, Murielle Michon, a du mal à avaler : « Il est regrettable d’utiliser un espace public pour une activité privée de type commerce de vente. »

Désaccords entre PC et PS au conseil municipal

L’association, elle, se dit satisfaite. « Nous sommes plutôt contents de cet accord avec le maire de Fontenay, Jean-François Voguet (PC), se réjouit Sylvie Mieussens, gérante de la Scop Bulles de vie. Nous allons pouvoir installer notre camion et commencer la vente en septembre », annonce-t-elle. Le commerce proposera des produits bio et des « vins de prestige ». « On s’adresse aux classes moyennes qui ont un peu d’argent et qui ont envie de ce commerce, confirme le directeur du cabinet du maire. Le maire est très attaché à ce qu’il va se faire en termes de développement durable et d’économie sociale et solidaire. » Une cible jugée trop restreinte pour certains membres du conseil municipal. C’est le cas notamment de l’adjoint aux finances (PS), Patrick Bedouret : « Le souci des élus socialistes est qu’on n’oublie jamais de s’adresser à tous les habitants de la ville et pas seulement à ceux qui ont les moyens de manger bio. »

Le Parisien ANGEL HERRERO LUCAS | Publié le 28.06.2012, 07h00

Info département
Le Site de Catherine PROCACCIA Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA Le site de Christian CAMBON
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits