Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
Fillon et Pécresse plongent dans la lutte contre l’exclusion

Valérie Pécresse et François Fillon ont fait une halte hier soir à Créteil au service intégré d’accueil et d’orientation (SIAO) du Val-de-Marne.

Ces poids lourds de l’UMP ont visité le service intégré d’accueil et d’orientation (SIAO) du Val-de-Marne, un lieu qui regroupe le 115, la Croix Rouge et des associations d’aide à l’insertion des sans-abri. Au mois d’août, l’ancien Premier ministre avait déclaré : « j’attends du terrain des propositions concrètes pour oxygéner notre société. » Une phrase qui avait lancé un véritable tour de France de celui qui devenait candidat à l’élection présidentielle de 2017. Même démarche pour Valérie Pécresse, présidente du groupe d’opposition Mouvement populaire au conseil régional, bien décidée à mener « la reconquête » en vue de l’élection régionale de 2015. La thématique était hier, donc, la lutte contre l’exclusion. Une visite aimable et souriante, menée par Françoise Bousquet, directrice du pôle lutte contre les exclusions dans le Val-de-Marne, qui n’a pas fait fi des difficultés croissantes. Les deux personnalités ont d’abord rencontré les écoutants du 115. « Combien d’appels recevez-vous par jour », interroge François Fillon. « Environ 400 », rétorque la jeune femme à son poste. « Lundi nous sommes montés jusqu’à 1000. Les gens savaient que nous étions entrés dans le dispositif hivernal (NDLR : depuis le 1er novembre). Nous avons donc dû effectuer un renforcement en urgence », ajoute Françoise Bousquet qui insiste : « Ce ne sont pas de simples standardistes. Ils sont chargés de trouver l’hébergement le plus adapté aux personnes qui nous appellent. » Rencontre ensuite au pôle hôtelier des travailleurs sociaux intervenants dans les hôtels, soit 1600 lits dans le département. « Dans ce domaine, les frontières départementales ne sont-elles pas obsolètes ? », demande Valérie Pécresse. « Nous nous occupons des gens du département. Nous tentons donc de privilégier les places dans le Val-de-Marne, notamment pour les familles dont les enfants sont scolarisés », précise encore la responsable. Fin de parcours avec les équipes mobiles du Samu social, qui gèrent notamment les maraudes. Des professionnels confrontés à des personnes très désocialisées, cumulant plusieurs pathologies (dont parfois des cancers) — pas vraiment les bienvenues dans des hôpitaux saturés — et rencontrant des problèmes psy. « La situation empire », constate, sans fard, Françoise Bousquet, laissant les deux invités sans voix.

Le Parisien Christine Mateus

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits