Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
Fin de l’aide aux sports pour les jeunes défavorisés

4 500 jeunes, issus des familles les plus modestes, bénéficiaient d’un coup de pouce financier de l’Etat pour la pratique du sport depuis 2007.

Les jeunes issus des familles les plus modestes vont-ils devoir ranger leur tenue de sport dans la naphtaline ? Le coup de pouce financier émanant des services de l’Etat, dans le Val-de-Marne, pour inciter ce public aux pratiques sportives, et baptisé Tous en club, ne sera en effet pas reconduit en septembre. Les clubs du département viennent de découvrir le courrier de la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) leur annonçant la nouvelle. Hier, le président de l’un des plus importants d’entre eux, l’US Ivry (regroupant 7200 adhérents et 39 sections sportives), s’est fendu d’une missive s’indignant de cette décision « prise sans aucune concertation ». « Pour l’US Ivry, c’est plus de 200 jeunes qui se voient pénaliser par la disparition de cette aide. […] Le sport à travers ses valeurs développe la mixité sociale, où chacun a sa place. Dès la rentrée une partie de la jeunesse val-de-marnaise sera mise de côté, écartée, abandonnée », fulmine Jean-Pierre Favier dans son courrier. En 2012, 4500 jeunes, âgés de 6 à 20 ans, ont bénéficié de ce coupon de 30 € — remis sous conditions de ressources et distribué en nombre limité — leur permettant de soustraire cette somme à une inscription en club qui tourne en moyenne autour de 100 €. Les familles ayant à charge un enfant souffrant d’un handicap et qui se voient verser l’allocation d’éducation spécialisée pouvaient également prétendre au dispositif Tous en club, lancé en 2007. Vers une redistribution de l’argent aux clubs ? « J’ai peur que cela entraîne des situations conflictuelles. Certaines familles ne savent pas forcément d’où vient cette aide. Pour elles, c’est le club ou la ville », ajoute le président du club omnisports ivryen. Des raisons budgétaires sont-elles la cause de sa suppression ? Le courrier de la DDCS, envoyé aux clubs, est pour le moins laconique : « je vous informe que le dispositif ne sera pas reconduit pour la saison 2013-2014 mais qu’une réflexion est engagée pour renouveler le dispositif en 2014 tout en apportant des évolutions dans sa gestion. » C’est en fait pour des raisons organisationnelles que Tous en club est mis en sommeil. La gestion du dispositif avait en effet été déléguée par la DDCS à l’association Cadrij 94 (information jeunesse) qui juge désormais cette charge trop lourde. La DDCS n’ayant pas les moyens humains pour la reprendre, elle envisage aujourd’hui de redistribuer l’argent aux clubs. Charge à eux de monter des projets en direction des jeunes évoluant dans un milieu défavorisé. Contactés hier, la DDCS et le Cadrij n’ont pas répondu à nos sollicitations.

Le Parisien CHRISTINE MATEUS ET ANNE-LAURE ABRAHAM

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits