Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
Fragilisé, Ayrault voit à nouveau son autorité mise à mal

Les uns après les autres, les poids lourds du gouvernement emmenés par François Hollande ont contredit le premier ministre.

C’était il y a une semaine. Jean-Marc Ayrault achevait sa première visite officielle en Chine. Décollant de Canton pour Paris, le premier ministre semblait « serein » et « apaisé » comme le décrivaient alors certains membres de la délégation française. Les échanges avec les dirigeants chinois avaient été nourris. Et lui-même n’avait pas ménagé sa peine pour remplir ce qu’il appelait son « contrat » : la préparation de la venue du président chinois, Xi Jinping, à Paris au printemps prochain, à l’occasion du cinquantenaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine.

La veille de son départ pour Paris, face aux journalistes, Ayrault se montrait également très sûr de lui. « On sait où on va et on sait comment on y va », martelait-il sans vergogne. Pas un des journalistes présents ne l’avait alors interrogé sur la durée de son bail à Matignon. La question ne se posait plus. Après une rentrée catastrophique, Ayrault avait repris la main en novembre avec l’annonce de la « remise à plat de la fiscalité ». Les rumeurs sur son départ de Matignon s’étaient tues.

Le silence vient de se briser à nouveau et la machine à rumeurs est repartie de plus belle avec l’incroyable raté du rapport sur l’intégration. Ce document préconise le retour du voile à l’école. Une bombe à quelques mois des municipales. Matignon, qui avait fait la leçon aux ministres sur leur communication et imposé des règles strictes en octobre, a mis en ligne le rapport sans prendre la moindre précaution. Pire, recevant le document mi-novembre, Ayrault a loué « la grande qualité (des) travaux ».

Mal lui en a pris. Les uns après les autres, les poids lourds du gouvernement emmenés par François Hollande ont contredit le premier ministre. Pour Manuel Valls, certaines des préconisations du rapport sont « inacceptables ». Pour Laurent Fabius, « il y a sûrement des choses très sérieuses et très légitimes, mais par exemple quand il est dit (…) qu’il faut tailler en pièces la législation sur le voile, je ne suis pas d’accord ». Dimanche, sur Europe 1, le ministre des Affaires étrangères a même fait la leçon, appelant le gouvernement à faire les choses « dans l’ordre » et à « redresser » les cacophonies et couacs qu’il qualifie de « claudications ». Certains ne sont pas mécontents de voir Ayrault trébucher. « Avez-vous remarqué qu’il y a des gens qui mettent de l’huile sur le feu ? », interroge à dessein un poids lourd du PS, en évoquant « l’opération de déstabilisation à l’œuvre depuis vendredi ».

Depuis qu’il a été nommé à Matignon, Ayrault voit son autorité mise à mal à intervalles réguliers. « C’est l’effet pervers de la primaire socialiste », soupire un élu, énumérant les « 17 % d’Arnaud Montebourg », les « 5 % de Manuel Valls et le rôle qu’il a joué ensuite dans l’équipe de campagne de François Hollande », les ambitions pour Matignon de Stéphane Le Foll, celles de Vincent Peillon ou de Michel Sapin, etc. « On est en plein syndrome Darcos », s’amuse-t-il, en référence aux ambitions à l’œuvre sous le précédent quinquennat.

Comment va réagir Ayrault, qui débute ce lundi une visite officielle de deux jours en Algérie ? « Je ne l’ai jamais vu abattu, confie un élu nantais. Quand ça va mal, il fait grossir sa carapace. » L’entourage d’Ayrault aussi, semble-t-il. Interrogé sur la fragilisation éventuelle du premier ministre, un conseiller de Matignon répond : « Après la signature vendredi du pacte pour la Bretagne et, celle, dans la nuit de vendredi à samedi, de l’accord sur la formation professionnelle, on voit comment le premier ministre et le gouvernement règlent les problèmes du pays un à un. » Matignon veut revenir au fond des dossiers.

Le Figaro Par Anne Rovan

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits