Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Dossiers > Politique Nationale
François Hollande ou la stratégie de l’écran de fumée

Billet d’humeur de Dominique ROBLIN

Alors que la France s’enfonce comme jamais dans la crise, le Gouvernement du Président normal Hollande, pour satisfaire sa gauche, met en place une politique de contre-feux afin de cacher aux français la situation réelle de notre économie et la dégradation continue de nos finances. Nous assistons ainsi aujourd’hui à la mise en place d’une stratégie bien connue, celle de l’écran de fumée ! C’est ainsi que depuis quelques semaines, le gouvernement engage le débat sur le projet de loi du mariage pour tous, il propose de charcuter la carte électorale et l’ensemble des lois permettant l’élection des conseillers généraux, régionaux et des députés, soumet une loi sur le non cumul des mandats et impose un texte sur les rythmes scolaires refusés par la quasi totalités des maires…. Bref, pendant que les députés et les médias débattent sur tous ces textes, on ne parle pas du plus important, de la nécessité de réformer en profondeur notre pays afin de le sortir de la spirale suicidaire où nous entrainent peu à peu les socialistes aujourd’hui. Les déficits continuent ainsi de progresser, les dépenses sont à leur plus haut niveau, les embauches de nouveaux fonctionnaires ont repris comme par le passé, le chômage grossit avec 40 000 nouveaux chômeurs par mois et l’assistanat généralisé des français bat des records… La France recule partout dans le monde et les investissements étrangers diminuent dangereusement. Pas de soucis, les classes moyennes pourront payer et les marchés continuent à nous prêter des dizaines de milliards à 2 % ! Mais combien de temps pourrons nous encore maintenir cette stratégie de l’écran fumée ? Combien de temps encore les marchés vont nous permettre de grossir nos déficits ? A tout moment, le désastre peut survenir ! Mais nous assistons à pire ! Le couple franco-allemand est en train mourir à petit feu. Entre Angéla MERKEL et François HOLLANDE, les objectifs sont totalement opposés. L’un demande tous les jours à dépenser et à assister toujours plus, l’autre investit pour l’avenir et maitrise ses dépenses de fonctionnement. L’Europe est ainsi au point mort, engluée dans la mésentente franco-allemande alors que chacun sait que le moteur de l’Europe, celui qui fera progresser notre continent dans la réussite économique et sociale, c’est bien le couple franco-allemand. Où sont les économies de 60 milliards annoncés pour atteindre les objectifs de réduction des déficits sur lesquels la France s’était engagée auprès de l’Union européenne. On en parle plus ! Quand allons nous parler de la réforme du marché du travail, de la réforme des retraites, de la réforme prioritaire des aides sociales qui doit conduire à passer d’une politique de l’assistanat à une politique de solidarité ? Tout simplement quand allons nous parler de l’avenir de la France et de sa capacité à redevenir un acteur majeur de la mondialisation ? Les socialistes font le choix aujourd’hui du déclin par idéologie, par manque de courage politique, par démagogie et par cet anti-sarkozysme qui les gangrène encore et toujours. Mais face au désastre programmé, cette France apparemment tranquille que veut nous suggérer le Président Hollande par ces contre-feux, sera éphémère. Le réveil sera difficile et ce seront les plus humbles qui payeront la facture, c’est à dire leurs propres électeurs. Bry, le 8 février 2013

Retrouvez cet article sur le site de M. ROBLIN : http://www.dominiqueroblin.fr/

Info département
Le Site de Catherine PROCACCIA Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA Le site de Christian CAMBON
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits