Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Dossiers > Nouveau Grand Paris
Ils réclament leur gare du Grand Paris Express

Plus de 300 habitants de Bry, Champigny, Chennevières et Villiersse sont rassemblés hier pour dire leur refus de tout retard sur le chantier du supermétro.

Ils sont venus des quatre villes comme un seul homme. Quelque 300 personnes ont convergé, hier soir, au gymnase Jean-Macé de Villiers-sur-Marne, où se tenait un rassemblement de soutien à la réalisation de la future gare des quatre communes du Grand Paris Express. Située en contrebas du Bricorama, cette station du futur métro automatique de rocade en banlieue devait en effet desservir les villes de Bry, Champigny, Chennevières et Villiers à partir de 2018.

Mais le rapport Auzannet, remis le mois dernier et sur lequel doit s’appuyer le gouvernement pour prioriser le chantier du Grand Paris Express, préconise que cette gare ne soit finalement réalisée qu’en 2030. Soit dix ans après le reste du tronçon auquel elle était jusque-là censée appartenir, qui court de Pont-de-Sèvres (Hauts-de-Seine) à Noisy-Champs (Seine-Saint-Denis et Seine-et-Marne). Elle est devenue un symbole autour duquel les élus mobilisent, à grand renfort de badges, de pétitions et même de car, comme ceux de Champigny et de Bry qui ont convoyé des habitants hier soir.

Si les élus ont été les seuls à intervenir au micro, dans la salle, les vœux étaient à l’unisson. « On a besoin de ce métro pour aller de banlieue à banlieue, martèle Alain, un retraité de Champigny. Jusqu’à présent, il faut toujours passer par Paris où qu’on veuille aller. Et puis, c’est important de développer les transports en commun plutôt que la voiture, surtout que c’est un investissement pour un siècle et que ça donne de l’emploi en période de crise », énumère-t-il, visiblement très au courant du dossier.

« Ça semble aberrant qu’on reporte ces travaux alors que les expropriations ont déjà commencé, tonne Josette, directrice des achats dans la grande distribution habitant Bry-sur-Marne. On a assez perdu de temps comme ça. » Son amie Gisèle ajoute que « ce métro permettrait de désengorger le RER A qui est vraiment saturé. On nous a dit que ce serait 20% de voyageurs en moins sur la ligne quand le Grand Paris Express serait réalisé ». Pour beaucoup, les attentes sont grandes après les annonces et les réunions publiques de l’automne dernier.

Reste que la mobilisation d’hier soir a essentiellement rassemblé des élus et des retraités investis dans la vie de leur commune. Jacques-Alain Bénisti, le maire (UMP) de Villiers, assume : « L’important, ce soir, c’était surtout de rassembler les élus du secteur et de tous bords politiques. » A ce titre, la photo de famille était plutôt réussie.

Le Parisien Louis Moulin | Publié le 30.01.2013, 07h00

Info département
Le Site de Catherine PROCACCIA Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA Le site de Christian CAMBON
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits