Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Dossiers > Transports
L’Etat promet de nettoyer les routes mal entretenues

Après un courrier de 26 élus du département dénonçant un entretien calamiteux des grands axes routiers, l’Etat annonce des mesures. Trop vagues selon l’avis général.

Une « large opération de nettoyage très prochainement engagée » et la poursuite d’actions de sensibilisation des usagers sur la propreté de la route, voici les deux principales réponses de Frédéric Cuvillier, ministre des transports, au ras-le-bol des élus du Val-de-Marne dénonçant l’état calamiteux des routes nationales dans le département.

Cette missive a été adressée aux 25 maires et au président du conseil général, Christian Favier (PC), qui avaient cosigné en juillet un courrier réclamant un meilleur entretien de l’A 6a, l’A 6b, l’A 86, l’A 4, la N406 et la N6. Ces élus déplorent un véritable état « d’abandon » de ces voies. « Le nettoiement et l’évacuation des déchets de toute nature qui s’accumulent sur ce réseau ne sont pas effectués depuis des mois ». Les détritus obstruant ainsi les évacuations d’eau provoquent « des flaques parfois très dangereuses pour la circulation et des risques d’accidents non négligeables. » Les élus constatent également le peu d’éclairage la nuit sur certaines portions de routes (comme sur la N406). « Une démarche d’élaboration de schémas directeurs d’éclairage » est en cours, rétorque le représentant du gouvernement. « Cette démarche permet d’identifier les sections qui doivent être éclairées ou éteintes ».

Personne n’y croit

Cette « réponse polie et très argumentée », pour reprendre les propos de Jacques JP Martin, maire UMP de Nogent, laisse pour le moins les élus sur leur faim. « L’Etat est en train de faillir à toutes sortes d’obligations. C’est une grosse déception. D’un côté, vous avez des collectivités qui investissent pour l’entretien de voies qui ont été transférées à la suite d’une pseudo-décentralisation, de l’autre l’Etat qui ne s’occupe pas de son patrimoine », dénonce l’édile qui appelle à une nouvelle action coordonnée des élus.

« Dans certains secteurs, on trouve même de la végétation sauvage ce qui prouve qu’ils n’ont pas fait l’objet d’intervention depuis très longtemps, grince Marc Thiberville (PC), vice-président du conseil général chargé notamment des infrastructures routières. À quelle date l’opération de nettoyage ? Régulière ou ponctuelle ? Et la campagne de sensibilisation à destination des usagers qui pour certains n’hésitent pas à jeter leurs papiers gras, rayonnera-t-elle au-delà des frontières départementales ? » Des questions qui restent, pour l’heure, sans réponse.

Le Parisien Christine Mateus

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits