Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Dossiers > Transports
L’heure de vérité pour le prolongement du métro

Trois scénarios sont à l’étude pour prolonger la ligne 1. A lors que le sujet sera évoqué le 12 juillet, les villes concernées mettent la pression.

« Il n’y a pas eu d’étape aussi importante pour le prolongement de la ligne 1 du métro vers Val-de-Fontenay depuis l’enquête publique de 1934, année du prolongement jusqu’au château de Vincennes ! » Elus et responsables des transports dans le département se réjouissent de l’avancée du projet de prolongement de la ligne 1 du métro entre Château-de-Vincennes et Val-de-Fontenay. Les conseils municipaux de Vincennes et Fontenay, mais aussi le conseil général viennent de voter un vœu pour inciter le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) à choisir un scénario pour cette prolongation. « C’est un moment clé qui intervient après des études très précises sur l’impact urbain et environnemental d’un tel projet », précise Yoann Rispal, coordinateur Stif au conseil général. Ce projet, mis à mal par la Seconde Guerre mondiale, semble maintenant bien lancé. Quels sont les scénarios ? Lors du comité de pilotage, prévu le 12 juillet au Stif, les élus se verront présenter trois scénarios issus des études réalisées grâce au financement de la région et de l’Etat. Pour rallier Château-de-Vincennes à Val-de-Fontenay, le tracé pourrait suivre celui de la ligne de bus 118. Avantage : le coût. Inconvénient : à l’arrivée, la connexion n’est pas des plus simples avec le RER et le futur tramway T1. Autre possibilité : un tracé qui s’éloigne de la ligne de bus et monte vers Montreuil, pour ensuite se connecter plus facilement à l’arrivée. Le coût de cette hypothèse est en revanche plus élevé. Combien de stations ? Même si aucun financement ne permet pour l’instant de valider cette option, les études évaluent aussi la possibilité d’un arrêt supplémentaire entre Château-de-Vincennes et Val-de-Fontenay. Il pourrait se trouver vers le carrefour de Verdun, à Fontenay. Réclamé par l’association Métro Rigollots/Val-de-Fontenay, cet arrêt ajoute un coût supplémentaire, mais aussi des difficultés pour réaliser les travaux en milieu très dense. Les élus devront là encore trancher. Combien ça coûte ? On peut tabler sur 1 Md€, mais c’est évidemment variable selon le choix retenu. La somme comprend le garage supplémentaire accueillant les rames. Quoi qu’il en soit, les communes ne sont jamais appelées en cofinancement. Et maintenant ? Si les élus tranchent le 12 juillet pour l’un des scénarios, le Stif lancera des études complémentaires sur l’hypothèse retenue. La concertation pourrait alors commencer en 2014. En cas de difficulté à choisir l’un des scénarios, ce que ne veulent pas croire les élus du secteur, des études complémentaires pourraient être envisagées.

Le Parisien Laure Parny et Corinne Nèves

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits