Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil
La catastrophe c’est maintenant

Les urnes ont parlé et c’est à présent la Gauche qui dirige notre pays.

Avec la Présidence, la majorité à l’Assemblée Nationale et au Sénat, 61% des départements de France et 21 des 22 régions, la gauche peut mettre en place la politique qu’elle désire comme jamais aucun parti n’avait pu le faire auparavant

Malheureusement, les premières mesures annoncées n’augurent rien de bon pour les Français et plus particulièrement les Val-de-marnais.

Selon Gilles CARREZ, le premier mois du gouvernement a déjà coûté plus de 20 Milliards d’euros aux Français.

Et ce n’est qu’un début :

– La hausse du SMIC devrait détruire 30 000 à 40 000 emplois et coûter 400 millions d’euros à l’État ;

- Les nouveaux recrutements de fonctionnaires coûteront 5,2 milliards d’euros sans compter les 150 000 emplois d’avenir et 500 000 contrats de génération.

- Le retour à la retraite à 60 ans concernera une minorité (110.000 personnes) mais coûtera cher à la majorité (1,1 milliards en 2013 et 3 milliards en 2017)

Toutes ces mesures vont bien devoir être financées par une augmentation de la dette, et comme toujours, ce seront nos impôts qui paieront et tout particulièrement ceux des classes moyennes, des Artisans et des Petites Entreprises. Pour preuve, pour financer la baisse de l’âge de la retraite pour un petit nombre de privilégiés, ce sont déjà plusieurs millions de Français qui, à travers une hausse de la CSG verront leurs salaires diminuer.

Plus grave, les dissensions au sein des gauches et des courants de la gauche ne devraient pas aider à la mise en place d’une politique cohérente. En à peine quelques jours, le Premier Ministre a déjà désavoué et remplacé sa Ministre de l’Environnement, ouvertement critiqué par ses alliés du Front de Gauche pour sa politique dans l’Éducation.

Et enfin comble des problèmes, il doit composer avec Cécile DUFLOT, ancienne élue du département qui a préféré les lumières de la capitale à son implantation et au combat dans son département du Val-de-Marne.

Car en effet, au-delà de sa prise de position, en tant que Ministre, sur le sujet du cannabis, Cécile DUFLOT représente un réel danger pour le quotidien des Val-de-marnais.

En charge du Grand Paris au gouvernement, ce n’est pas elle qui favorisera la mise en place des transports en commun prévus. Elle et son groupe « Europe Écologie Les Verts » se sont toujours opposés à ce projet, qui a pourtant obtenu le consensus de tous les autres partis. Le Grand Paris, n’est autre que 32,4 milliards d’euros mis sur la table pour améliorer les transports des Franciliens , 32,4 milliards d’euros d’investissement contre lesquels Cécile DUFLOT a voté au Conseil régional.

Entre promesses de campagnes, réalités économiques, pressions des partis soit disant « amis », le gouvernement va devoir composer une drôle de partie dont le Val-de-Marne risque d’être victime. Réduction de la dette et augmentation des dépenses, le gouvernement tient un double langage qui n’est pas sans rappeler celui tenu par l’Exécutif départemental.

La catastrophe, c’est maintenant !

Le Groupe « Val-de-Marne Autrement » a déjà dénoncé les positions ambiguës de Madame DUFLOT. Il continuera à se battre pour que, localement, les politiques gouvernementales n’aient pas d’impact négatif pour le quotidien des Val-de-marnais

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits