Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil
Le Supermétro créera 450 emplois

« Hasard du calendrier, ce matin même j’étais à Issy-les-Moulineaux (NDLR : Hauts-de-Seine) pour signer l’accord-cadre Grand Paris Seine Ouest. Quelques heures plus tard, me voici parmi vous à l’autre bout de la ligne rouge du futur métro automatique. L’image est forte : le même jour, les élus de l’Ouest parisien et de l’Est parisien ont, avec la même vigueur, fait le pari du Grand Paris », s’exaltait, hier à Champigny, Maurice Leroy, ministre de la Ville. L’accord-cadre puis le contrat de développement territorial (CDT) des Boucles de la Marne dresseront la feuille de route de l’aménagement de ce territoire qui, avec six gares de transports en commun*, en fait l’un des mieux maillés du Grand Paris. Sur le secteur de Bry - Villiers - Champigny, aucun habitant ne se situera à moins de 500 m d’une gare.

Le poste de commande centralisé de la ligne rouge

C’est désormais officiel. En plus de l’installation du site de maintenance et de remisage du réseau Grand Paris Express, Champigny accueillera aussi le poste de commande centralisé de la ligne rouge d’où les 101 trains seront régulés. « Au total, ce sont plus de 450 emplois nouveaux et non délocalisables qui vont bénéficier directement à vos habitants », insiste le ministre à l’adresse des élus. Il est vrai que les maires de Champigny, Bry, Villiers et Chennevières ont particulièrement mis l’accent sur le développement économique attendu pour tout le secteur de l’ex-voie de desserte orientale (VDO), soit 104 ha « de terrains gelés par un vieux projet autoroutier abandonné en 2007 », reprend Bernard Haemmerlé, maire UMP de Chennevières. Le taux d’emploi de ce territoire est l’un des plus faibles d’Ile-de-France.

L’interconnexion de la gare des 4 communes avec le RER E

« C’est un élément fondamental du futur pôle multimodal autour de la gare des quatre communes, Villiers - Bry - Champigny - Chennevières, prévient Jacques-Alain Bénisti, député-maire UMP de Villiers. A cet égard, je formule le souhait que tous les acteurs s’engagent à ce que le maillage existe dès l’ouverture de la station. » « Je tiens aussi à souligner l’importance d’aboutir à la correspondance avec le RER E », ajoute Christian Favier (PC), président du conseil général. Mais la gare des quatre communes ce sera aussi une connexion avec le futur bus en site propre, projet mené par le conseil général, TCSP Altival.

L’épineuse question de la densité urbaine

Avec l’attractivité liée au nouveau transport, à la création d’emplois et à l’offre de logements, quid du financement des futurs équipements nécessaires à l’accueil des nouvelles populations ? « En ces temps de contraintes budgétaires, l’anticipation est la règle et je compte sur l’Etat pour accompagner les villes dans cette perspective », avance le maire de Villiers. Même appel du côté de Champigny : « Il faudra financer les écoles, des crèches, des équipements…, accompagner le logement et le développement d’activités et de commerces. Il faudra donc financer de façon spécifique les collectivités bâtisseuses », tranche Dominique Adenot, maire PC de la ville.

* Gare RER E de Villiers, gare RER E de Champigny, gare RER A de Champigny, gare RER A de Bry et les futures gares du Grand Paris Express des quatre communes et de Champigny-Centre.

Le Parisien

Christine Mateus | Publié le 22.03.2012

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits