Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
Le préfet remanie les cantons

Leur nombre doit passer de 49 à 25 avant les territoriales de 2015 qui verront l’élection de tickets de deux conseillers départementaux.

Les grandes manœuvres ont commencé autour de la carte électorale. Validée la semaine passée par le Conseil constitutionnel, la « loi relative à l’élection des conseillers départementaux » (ainsi qu’on appellera les conseillers généraux) prévoit en effet un redécoupage des cantons. Leur nombre doit être réduit de moitié pour permettre l’élection, en 2015, de « tickets » de deux conseillers composés obligatoirement d’une femme et d’un homme.

Dans le Val-de-Marne, le nombre de cantons doit ainsi passer de 49 à 25. Pour ce faire, le préfet vient de consulter les organisations politiques du département. Elles avaient jusqu’à mercredi dernier pour lui soumettre leurs propositions avant que le représentant de l’État ne rende une première copie au ministre de l’Intérieur. Les partis politiques posent leurs conditions

Avec un même objectif pour chaque formation : ne pas être l’éventuel perdant du redécoupage. « Je crois qu’on est tous dans l’envie que chacun puisse s’y retrouver, estime Luc Carvounas, le premier secrétaire fédéral du PS. Notre groupe comprend neuf conseillers généraux socialistes et un autre MRC. Je souhaite que le redécoupage reflète cette proportion. »

Même son de cloche à droite pour le président départemental de l’UMP Christian Cambon. « Nous avons 18 conseillers sortants donc on souhaite 9 cantons qui nous soient favorables », explique le maire de Saint-Maurice, qui assure « ne pas s’être intéressé aux cantons de la majorité » dans ses propositions.

En revanche, il y a bien eu des discussions entre socialistes et communistes. « Pour l’instant, ça se passe tout à fait normalement, relève un proche du dossier côté PC. Ça se fait en bonne intelligence : de toute façon les équilibres sont connus dans le département. »

Autre exigence partagée : que les limites des futurs cantons recouvrent au maximum celles des communes. Dans des villes comme Créteil, Champigny, Vincennes ou Vitry qui comptent plusieurs cantons politiquement homogènes, les fusions ne devraient pas poser de problèmes. La carte définitive ne devrait pas être connue avant le début de l’année prochaine.

Le Parisien Louis Moulin

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits