Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
Le temps de la reconquête a déjà commencé

Dimanche dernier, la gauche l’a emporté sans contestation dans les urnes. L’Assemblée nationale est l’exact inverse de celle de 2007 : les Français ont privilégié la logique institutionnelle de la Vème République en donnant à François Hollande une majorité qui a la même ampleur que celle qu’ils avaient donnée à Nicolas Sarkozy. J’adresse mes vœux de succès à cette nouvelle majorité car ce qui compte par-dessus tout, c’est l’intérêt des Français et le succès de la France.

Je remercie tous les militants et les sympathisants UMP, qui se sont engagés de manière extraordinaire dans cette campagne, et les millions d’électeurs qui ont voté pour les candidats de la droite et du centre dans une période pourtant si difficile pour notre famille politique. Je remercie également tous nos candidats, ceux qui ont gagné comme ceux qui ont perdu. Ils ont mené des campagnes remarquables avec beaucoup de courage. Ensemble, nous aurons la responsabilité de construire une alternative crédible pour notre pays.

Désormais, nous devons incarner une opposition républicaine forte, au service des Français. Une opposition responsable mais vigilante et déterminée.

Responsable, parce que la gravité de la crise commande que l’on ne joue pas le jeu d’une opposition stérile comme la gauche l’a fait pendant 5 ans. Nous ne ferons pas de l’antihollandisme comme la gauche a fait de l’antisarkozysme. Chaque fois que nous estimerons que la majorité est dans le vrai, nous n’hésiterons pas à le dire : c’est ainsi que j’ai salué l’initiative du Président de la République d’aller rencontrer nos soldats en Afghanistan, comme j’ai trouvé indispensable la rédaction d’un projet de loi sur le harcèlement sexuel.

Cependant, nous serons aussi dans une opposition sans complaisance : la gauche n’aura aucune excuse pour fuir ses responsabilités car elle détient tous les pouvoirs. Nous ne laisserons pas ruiner notre pays par la dette et les impôts qui se profilent dès le prochain collectif budgétaire. Nous ne laisserons pas détruire nos emplois, nos entreprises, faute de compétitivité. Nous ne laisserons gagner ni l’assistanat, ni le laxisme, ni le communautarisme, qui menace avec le droit de vote des étrangers. Nous ne laisserons pas fragiliser les familles et les classes moyennes. Nous ne laisserons affaiblir ni le couple franco-allemand, ni la construction européenne.

Au sein de l’UMP, nous ferons vivre la diversité avec la création des mouvements. J’ai déjà proposé une vaste réflexion sur nos valeurs et sur le projet que nous voulons porter pour la France, car le temps de la reconquête a déjà commencé. Nous lancerons pour cela le plus grand plan de mobilisation et de recrutement jamais réalisé par un parti politique pour préparer les élections locales de 2014.

J’en appelle solennellement à l’unité de notre famille politique. Nous le devons, je le dois, aux militants et aux sympathisants de l’UMP. En pleine crise, alors que les travaux parlementaires vont reprendre dès juillet et se poursuivre tout l’été avec des projets de loi préoccupants, les Français ne comprendraient pas que nous nous perdions dans des querelles de personnes. La session extraordinaire du Parlement doit être notre priorité absolue, elle ne doit être occultée par aucune division. C’est sur l’unité de l’UMP que nous construirons une opposition solide.

Vendredi 22 Juin 2012

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits