Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
Législatives partielles : deux défaites pour la majorité

L’ancien secrétaire d’État Frédéric Lefebvre a été élu député de la 1re circonscription des Français de l’étranger.

Les deux législatives partielles des Français de l’étranger qui se sont achevées ce week-end se sont soldées par deux défaites pour la majorité. Dans la 1re circonscription (Canada, États-Unis), l’élection en 2012 de la socialiste Corinne Narassiguin avait été invalidée en février par le Conseil constitutionnel. C’est l’UMP Frédéric Lefebvre, son adversaire malheureux en juin dernier, qui a remporté dimanche le second tour de l’élection dimanche avec 53,7 % des suffrages face au candidat PS, Franck Scemama. En juin dernier, Lefebvre avait été battu au second tour par Narassiguin qui avait recueilli 54 % des suffrages. Au premier tour de la partielle, l’ancien secrétaire d’État de Nicolas Sarkozy était arrivé en tête avec 29,2 % des suffrages contre 25 % pour le socialiste. Aucun des dix autres candidats n’est parvenu à se qualifier pour le second tour en raison, notamment, de la très faible participation : l’abstention s’était élevée à plus de 86 %. L’avance du PS se réduit

Dans la huitième circonscription des Français de l’étranger (Israël, Italie, Grèce, Turquie, Chypre, San Marin et Vatican), la majorité a perdu son siège dès le premier tour il y a quinze jours. Arrivée troisième avec 14,6 % des suffrages, la socialiste Marie-Rose Koro a été éliminée il y a deux semaines et les électeurs de cette circonscription méditerranéenne devaient départager dimanche l’UMP Valérie Hoffenberg et l’UDI Meyer Habib. La candidate soutenue par Nicolas Sarkozy, François Fillon et Jean-François Copé était arrivée en tête du premier tour avec 21,8 %. Meyer Habib, qui revendique le soutien du premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, avait obtenu 15,7 %. Avant ces deux élections, cinq législatives partielles ont été organisées depuis le renouvellement de 2012. L’opposition avait conservé trois de ses sièges en jeu et a conquis celui de l’Hérault. Le candidat soutenu par l’UMP à Wallis-et-Futuna a en revanche choisi de siéger sur les bancs de la majorité. L’avance du PS se réduit à l’Assemblée, avec 292 députés, soit plus que 3 voix d’avance sur la majorité absolue de 289. Une autre législative partielle sera organisée les 16 et 23 juin dans la troisième circonscription du Lot-et-Garonne. Elle doit pourvoir l’ancien siège emporté en juin dernier par Jérôme Cahuzac. Dix-sept candidats sont sur les rangs. Le socialiste Bernard Barral a reçu samedi le soutien des ministres Manuel Valls et Stéphane Le Foll. L’UMP a investi le maire et conseiller général de Fumel, Jean-Louis Costes, et Jean-François Copé participera à un meeting vendredi avant le premier tour. Etienne Bousquet-Cassagne représente le Front national et Marie-Hélène Loiseau se présente sous les couleurs de la Gauche unitaire.

Le Figaro par Jean-Baptiste Garat

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits