Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
« Les petits commerces résistent bien à la crise »

INTERVIEW : Olivier Allain, président des associations de commerçants du 94

S’il n’est pas un partisan de l’angélisme, il ne veut surtout pas entendre parler de catastrophisme. Olivier Allain, le président de la Fédération des associations de commerçants du Val-de-Marne, par ailleurs directeur du Playmobil Fun Park à Fresnes, fait le point sur le commerce de proximité alors qu e la Chambre de commerce et d’industrie présentait hier une étude.

Comment se portent les petits commerces dans le Val-de-Marne ? OLIVIER ALLAIN. On assiste à une mutation très importante de l’activité depuis une dizaine d’années, mais la situation s’équilibre, contrairement à ce qu’on peut entendre assez souvent. Les gens ne voient que les activités qui ferment, mais d’autres les remplacent. Les petits commerces résistent bien à la crise.

Quels sont les changements les plus importants que vous observez depuis quelques années ? L’opposition traditionnelle entre les commerces de centre-ville et les grandes surfaces évolue. Certaines activités de proximité disparaissent, comme le prêt-à-porter, l’équipement de la maison, les petits garagistes… Quand d’autres activités grandissent fortement, comme les agences immobilières et de téléphonie. Le nombre d’hôtels, cafés et de restaurants augmente également de 8%, alors qu’il y a 2680 établissements dans le département. Le commerce de bouche résiste bien également.

Comment l’expliquez-vous ? On remarque de plus en plus que les gens veulent retrouver cette proximité avec les petits commerces, serrer la main de leur boulanger, leur boucher. Dès lors qu’un commerçant propose un produit, un service de qualité, le bon prix au bon emplacement, il trouve toujours sa place.

Quelles pistes mettez-vous en avant pour améliorer la situation des petits commerçants ? Il faut encore les aider à se professionnaliser, de sorte qu’ils puissent mieux s’adapter au monde actuel, car certains sont parfois un peu pris par leurs objectifs à court terme. Ils ne prennent pas assez de recul. Quant aux villes, elles ont parfois un peu oublié les commerçants dans les grands projets d’urbanisme. La situation s’est améliorée depuis quelques années, mais on est confronté à de sérieuses difficultés dans des zones où l’urbanisme a été pensé il y a une dizaine d’années. En revanche, on voit fleurir des projets de qualité à l’entrée des villes, où l’équilibre entre petites et grandes surfaces et services de proximité existe, comme la Cerisaie, à Fresnes.

Le Parisien Anthony Lieures | Publié le 20 févr. 2013, 07h00

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits