Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
« On profite de vacances pas chères »

Comme la famille Champagne, 10 000 Val-de-Marnais partent chaque année en vacances dans les villages du conseil général.

Le concept existe depuis plus de trente ans mais il séduit toujours. Crise oblige, les Val-de-Marnais préfèrent passer leurs congés dans les villages vacances du conseil général, plutôt que dans des clubs de vacances plus onéreux. Chaque année, cette structure coûte 3 M€ au département, une fois déduites les faibles participations des familles. Val-de-Marnais, les villages Jean-Franco et Guébriant n’en ont que le nom. A 600 km au sud du département, ils sont pour le moins dépaysants. A eux deux, ces sites accueillent 10000 personnes par an. Le premier village, Jean-Franco, se situe en Savoie, à 1650 m d’altitude. Et c’est au cœur du massif du Mont-Blanc, en Haute-Savoie, que se situe le second : Guébriant. Ce qui séduit dans ce genre d’établissement, c’est « l’esprit famille ». Miassa et Benoît Champagne habitent à Limeil-Brévannes avec leurs deux filles. Ils viennent ici pour la deuxième fois. Pourquoi ? « Parce que ce n’est pas cher ! » A quatre, ils ont payé 1000 € pour deux semaines. Sans le village Guébriant, les Champagne pourraient se payer des vacances mais ne pourraient pas profiter de ce qu’ils appellent les « à-côtés ». Entendez randonnée, escalade, VTT ou bains thermaux. A partir de 175 € la semaine Ici, les tarifs des séjours en pension complète varient en fonction du quotient familial et de la période sélectionnée. De 175 € la semaine en basse saison à 430 € en haute saison. La majeure partie des clients, principalement des familles monoparentales, profitent du tarif le moins cher. Au prix du séjour, il faut cependant ajouter le transport pour accéder au village. « L’objectif du conseil général est de proposer des vacances pour tous, insiste Yann Chilard, chargé des villages vacances au conseil général. Dans cette optique, la priorité est laissée aux gens qui ne sont pas encore partis avec le conseil général. » A trois semaines de la fin de la période estivale, il déplore « une fréquentation en baisse pour le mois de juillet. Mais nos centres affichent toujours un taux de remplissage supérieur à celui du privé ».

Le Parisien ANNE-SOPHIE BERNADI

Info département
Le Site de Catherine PROCACCIA Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA Le site de Christian CAMBON
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits