Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Dossiers > Transports
On va bientôt surfer dans le métro et le RER !

La RATP et l’opérateur SFR viennent de signer un accord pour déployer la technologie 3G et 4G dans les transports souterrains.

Moins d’une semaine après l’arrivée du wi-fi dans 48 de ses gares, la RATP se lance dans un nouveau chantier high-tech : elle vient de signer un accord avec l’opérateur de téléphonie mobile SFR pour déployer la technologie 3G et 4G, à l’horizon 2015, dans l’ensemble du réseau de transports souterrains parisiens. Le contrat, présenté hier par les directions des deux entreprises, devrait entrer en action dès la rentrée avec l’installation des premières antennes-relais à Châtelet et gare de Lyon.

En 2015, les clients de SFR pourront consulter leurs courriels, lire les journaux en ligne ou télécharger rapidement des vidéos dans tous les métros et sur la majeure partie des lignes A et B du RER. Et les autres ? « Nous souhaitons que l’ensemble des voyageurs ait accès à leur opérateur, répond le PDG de la RATP, Pierre Mongin. L’accord est ouvert. » En clair, les trois autres groupes, Bouygues, Orange et Free, pourront prendre le train en marche, pour peu qu’ils paient une redevance à la RATP et une contribution aux investissements liés à l’installation des câbles et des antennes.

La RATP et SFR refusent de divulguer le coût de ces travaux ou le moindre aspect financier de leur partenariat. « Il n’y aura en tout cas aucun effet sur le prix de revient du transport pour les voyageurs », assure Pierre Mongin. Aucune perturbation non plus pour le trafic : « Les travaux de câblage du réseau seront menés de nuit, affirme Emmanuel Pitron, le secrétaire général de la RATP. Les études sont encore en cours, mais il devrait y avoir au moins une antenne par station, à terme. »

Les signaux émis sous terre seront aussi forts qu’à l’extérieur

Pas question pour autant de semer sur les quais les piques métalliques qui fleurissent déjà sur les toits de Paris. Par l’intermédiaire de Naxos, filiale télécoms de la Régie, la RATP et SFR planchent sur des dispositifs « plus petits », capables de tenir dans les niches et les tunnels étroits du métro. Les signaux émis sous terre, en revanche, seront aussi forts que ceux qui rayonnent à l’extérieur. La nouvelle désespère plusieurs associations de défense de l’environnement, inquiètes de l’effet des ondes sur la santé.

Quant à la possible recrudescence des vols de smartphones et tablettes numériques dans les rames, la direction de la RATP se veut rassurante. Selon elle, les agressions liées aux vols de téléphones seraient en baisse depuis plusieurs mois. « On ne peut pas renoncer à avancer parce que des personnes transgressent les règles ! » se récrie Pierre Mongin. Pour la Régie, l’enjeu d’image est énorme. « Aucun autre réseau d’Europe ne disposera avant nous d’un tel service de 4G dans le métro », souligne-t-il. Tout nouveau, tout beau !

Le Parisien Christel Brigaudeau | Publié le 03.07.2012, 07h00

Info département
Le Site de Catherine PROCACCIA Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA Le site de Christian CAMBON
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits