Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Dossiers > Transports
RER A : feu vert pour un vrai terminus

C’est peut-être la fin de la galère pour les voyageurs qui habitent Sucy, Bonneuil ou Boissy. Avec le schéma directeur adopté, ils n’auraient plus à changer de RER trois fois sur quatre.

Les usagers du RER A vers Boissy-Saint-Léger attendaient cette décision avec impatience. Le syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) vient d’adopter le schéma directeur de la ligne. Un document dans lequel les élus s’engagent à moderniser cette ligne bondée, où les problèmes sont récurrents, grâce à 870 M€ d’investissement.

Mais surtout, pour les habitants du bout de ligne, qu’ils habitent Sucy, Bonneuil ou encore Boissy-Saint-Léger, l’espoir vient du lancement d’une étude sur l’arrivée de tous les trains au terminus, aux heures de pointe, alors qu’une partie des RER s’arrêtent actuellement à La Varenne-Chennevières.

Quelle est l’état des lieux ? Même si le terminus du RER A est officiellement la gare de Boissy-Saint-Léger, une partie des trains seulement s’y rendent. Les autres (trois sur quatre selon les usagers) ont pour terminus la gare de La Varenne-Chennevières. Un véritable obstacle quotidien pour les voyageurs, qui doivent soit attendre un train qui desserve enfin les deux dernières gares de la ligne, soit changer à La Varenne. Selon la RATP, aux heures de pointe, les usagers du bout de la ligne ne peuvent emprunter qu’un train toutes les dix minutes, contre un train toutes les cinq minutes en moyenne pour les autres voyageurs de la branche de Boissy.

Quelles conditions pour que ça change ? Même si les voyageurs ne s’en rendent pas compte, il n’est pas simple de modifier les dessertes des gares par les RER. L’étude lancée prévoit déjà l’acquisition de deux trains longs supplémentaires et la création de quatre positions de garage pour des trains à la Varenne. Soit en tout un investissement de 71 M€, auxquels il faut ajouter un coût d’exploitation annuel de 2 M€ environ.

Comment les usagers s’étaient-ils mobilisés ? Les pétitions se sont multipliées ces dernières années pour obtenir que le terminus de Boissy en soit réellement un. Il faut dire que sur cette dernière portion de la ligne, la fréquentation des trains a augmenté ces derniers temps avec l’arrivée de nouveaux habitants et du bus 393 en site propre. En octobre, les élus du secteur avaient même organisé un conseil municipal extraordinaire intervilles en gare de Sucy pour réclamer les investissements. Une pétition qui a déjà recueilli plusieurs milliers de signatures a été lancée en janvier dernier et sera bientôt remise au Stif.

Quand la situation va-t-elle changer ? Il va falloir être patient. Après l’étude lancée, viendra le temps de voter les investissements, notamment pour l’acquisition des trains supplémentaires. Les usagers ne verront donc pas d’amélioration avant 2017.

Comment les élus réagissent-ils ? Malgré l’inscription de cette étude au schéma directeur, les élus restent méfiants. A droite notamment. « Cette réponse est un échec, on reporte dans le temps une mesure qui nécessite d’être mise en œuvre immédiatement pour répondre à la hausse de la fréquentation dans nos villes, regrette Marie-Carole Ciuntu, maire (UMP) de Sucy. Les perspectives sont trop lentes, ils essayent de gagner du temps. » Même s’il reste vigilant sur les financements à trouver, Joseph Rossignol, maire (Parti de gauche) de Limeil-Brévannes, se félicite lui que « la mobilisation des usagers, des associations et des élus ait marqué un point décisif ».

Publié le 12.06.2012, 07h00

http://www.leparisien.fr

Info département
Le Site de Catherine PROCACCIA Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA Le site de Christian CAMBON
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits