Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Dossiers > Nouveau Grand Paris
Réactions politiques au discours de Jean-Marc Ayrault sur le Grand Paris

Communiqué de l’AFP

Cécile Duflot, ministre EELV et chargée du Grand Paris : "Ce projet va permettre d’améliorer très nettement les transports d’aujourd’hui et de bâtir les transports de demain, dans un double souci de solidarité et de compétitivité. Il y a une vraie maîtrise du projet, qui dans une équation complexe, a trouvé une voie de sortie. De doux rêve, ce projet va pouvoir devenir une réalité." (à l’AFP)

- Jean-Paul Huchon, président PS de la région Île-de-France : "Compte tenu des sommes en jeu et de l’effort de l’État, c’est historique. La différence avec le précédent projet : c’est financé et ça démarre. On n’est plus dans les plans sur la comète mais dans le vif du sujet. Dans un océan de rigueur et de réduction de dépenses, le fait de décider d’investir vraiment, ce qui va créer des emplois et de l’attractivité, c’est courageux et c’est bien ! Je suis impressionné par la constance de Jean-Marc Ayrault, son acharnement à sortir ce dossier des limbes et à le faire vivre." (à l’AFP)

- Claude Bartolone, président PS de l’Assemblée nationale et élu de Seine-Saint-Denis : "En matière de gouvernance pour l’Ile-de-France,(...) le choix du gouvernement permet de répondre aux attentes des habitants en matière de logements. Là où les problèmes sont les plus criants, au coeur de la métropole parisienne, sur les territoires les plus tendus, le gouvernement a décidé de se doter d’outils opérationnels pour avancer vite et dépasser les nationalismes locaux." (communiqué)

- Valérie Pécresse, présidente du groupe UMP au Conseil régional d’Ile-de-France : "Déception et inquiétude (...) Déception car, malgré l’engagement de réaliser les 72 gares et les 200 km de réseau, la grande couronne, oubliée de la Métropole de Paris, est de nouveau le parent pauvre du gouvernement. (...) Grande inquiétude enfin, car après 10 mois de tergiversations, le Premier ministre n’a toujours pas proposé de plan de financement crédible et réussit même le tour de force d’annoncer une nouvelle augmentation des impôts sans assurer l’avenir du projet. Qui peut croire qu’une hausse de la taxe sur les bureaux et des amendes de circulation, même massive, permettra de récolter les 6,5 Mds d’euros de ressources nouvelles nécessaires pour la réalisation du réseau ? " (communiqué)

- Stéphane Troussel, président PS du Conseil général de Seine-Saint-Denis : M. Ayrault "a visiblement pris la mesure de l’importance de ce grand projet pour nos territoires et pour la France (...). Le souci d’un aménagement rééquilibré de la Région capitale a également été entendu (...). L’ensemble des lignes et des gares prévues en Seine-Saint-Denis seront réalisées à l’horizon 2025". (communiqué)

- David Bodet, président (PS) de la communauté d’agglomération du Plateau de Saclay : M. Ayrault a "confirmé le rôle prépondérant que le Plateau de Saclay est amené à jouer dans le processus de réindustrialisation de notre pays, via l’économie de la recherche et de l’innovation (...) (Je me) félicite également des moyens qui vont être mobilisés afin d’améliorer l’efficacité des transports du quotidien, notamment sur le RER B". (communiqué)

- Bruno Le Roux, député PS de Seine-Saint-Denis, président du groupe PS à l’Assemblée : "Face à l’importance de l’enjeu pour la région, le Premier ministre a donné une feuille de route ambitieuse, claire et surtout financée. Ces décisions répondent à l’attente des Franciliens pour leurs déplacements quotidiens, à la fois à court terme au travers de la modernisation des réseaux existants et notamment du RER, mais aussi à moyen et long terme par la réalisation de nouvelles infrastructures indispensables au développement de la région. Le Nouveau Grand Paris, c’est une meilleure qualité de vie pour tous les Franciliens ; c’est plus de solidarité entre les territoires ; c’est plus d’attractivité économique pour l’Ile-de-France, donc pour la France." (communiqué)

- Muriel Guenoux, présidente du groupe PRGMUP au Conseil régional d’Ile-de-France : " En acceptant de mobiliser l’Etat à la fois sur l’amélioration du réseau existant et sur la création d’une offre de transports nouvelle d’envergure pour les territoires enclavés, le gouvernement valide le travail de conviction engagé depuis 2006 par la région Ile-de-France. Il faut en rendre hommage à son président Jean-Paul Huchon. Nous nous félicitons de l’esprit de responsabilité qui a prévalu aux annonces effectuées. Rompant avec la méthode Nicolas Sarkozy/Christian Blanc, le gouvernement est sorti des postures d’affichage pour proposer un projet sérieux, financé et à l’horizon de réalisation précis (...). Toutefois, reste ouverte la problématique de la gouvernance. Nous considérons qu’on ne peut dissocier efficacement mobilité et aménagement pour penser l’avenir du territoire régional. La réforme institutionnelle proposée, au travers de la création d’une métropole, devra mieux prendre en compte le rôle de garant de l’équité territoriale de la Région, propre à ses politiques d’aménagement du territoire et de logement." (communiqué)

- Jean-Marie Le Guen, député PS de Paris : "Contrairement à la précédente majorité, ce gouvernement structure le projet métropolitain autour de deux axes majeurs, le logement et les transports, aussi indispensables que complémentaires. Il se donne ainsi les moyens de satisfaire l’objectif de renforcer l’attractivité du territoire et d’améliorer durablement le cadre de vie des Franciliens. Je salue l’engagement fort du gouvernement de réaliser le Nouveau Grand Paris en menant de front la modernisation et l’allongement du réseau existant avec la réalisation de 5 nouvelles lignes de métro automatique." (communiqué)

- Luc Carvounas, sénateur-maire PS d’Alfortville (Val-de-Marne) : "Je salue la déclaration de Jean-Marc Ayrault et ses ambitions politiques pour la Métropole de Paris. Je regrette néanmoins, comme beaucoup d’élus d’Ile-de-France, que l’échelle régionale n’ait pas eu ses faveurs au profit de la zone dense qui exclut plus d’un million et demi de Franciliens. Il faut que le logement pour tous, la création d’emplois et le développement des transports collectifs soient traités au sein de la même unité territoriale, afin d’obtenir enfin l’égalité entre les citoyens." (communiqué)

- Marie-George Buffet, députée PCF de Seine-Saint-Denis : "Le premier ministre vient de confirmer notamment la création de trois nouvelles gares dans le cadre du Nouveau Grand Paris : deux au Blanc-Mesnil et une à La Courneuve. Certes, on aurait pu espérer un délai plus rapproché que celui prévu en 2023, mais, pour tous ceux et toutes celles qui galèrent chaque jour dans la ligne B, ce nouveau métro et ces nouvelles gares, c’est une petite lumière qui arrive enfin au bout dun long tunnel bien sombre (...). Je resterai vigilante pour que les promesses soient tenues."

Info département
Le Site de Catherine PROCACCIA Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA Le site de Christian CAMBON
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits