Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Votre département > Saint-Maur-des-Fossés
SAINT-MAUR : Encore un adjoint candidat en 2014

Il paraît loin le temps des sourires radieux et des mains fièrement levées. En 2008, Henri Plagnol, maire (UMP/UDI) de Saint-Maur, célébrait sa victoire aux bras de ses deux adjoints.

Quatre ans plus tard, tous deux ont annoncé leur intention de faire cavalier seul pour lui ravir la mairie en mars 2014. Hier, le premier adjoint UMP Jacques Leroy a rendu publique sa candidature aux prochaines élections municipales : « J’ai pris cette décision après avoir consulté des élus locaux, militants engagés, responsables politiques et associatifs, tous soucieux de l’avenir de notre ville », justifie-t-il dans un courrier envoyé aux élus saint-mauriens.

Pas question cependant de lâcher tout de suite le maire actuel : « Mon contrat porte jusqu’à mars 2014, poursuit le conseiller général. Il faut poursuivre le travail engagé. Je désapprouve cette conjuration qui consiste à dire que la situation budgétaire serait défaillante. Dire ça à la veille d’une législative partielle… (NDLR : le 16 décembre, Sylvain Berrios a été élu député au détriment du sortant Henri Plagnol.) La ficelle est un peu grosse. » Une allusion également au récent putsch du second adjoint — lui aussi candidat déclaré — qui dit avoir entraîné avec lui 26 élus, sur les 36 que compte la majorité municipale.

Un ticket avec le maire sortant Henri Plagnol ?

Depuis que Sylvain Berrios s’est vu retirer ses délégations, Jacques Leroy porte sur ses épaules les finances, l’urbanisme, le cadre de vie et les voiries de la ville. Ce qui fait dire à certains qu’il se trouve dans une position compliquée : « Cela va être difficile de présenter un budget préparé avec le maire puis de prendre ses distances », glisse un élu rallié à Sylvain Berrios. Ce dernier trouvait, hier, dommage que son ancien colistier ne le rejoigne pas : « J’appelais au rassemblement mais il ne partage visiblement pas mes opinions sur l’urgence à agir notamment sur le redressement des comptes », attaque-t-il.

« Leroy et Plagnol sont ensemble et on suppose qu’ils seront candidats ensemble », prévoit un élu. Une hypothèse qui n’est pas écartée par le conseiller général : « En 2014, soit nous conduirons deux listes séparées, soit nous serons sur une même liste que je conduirai. »

De son fauteuil d’opposant divers droite, Nicolas Clodong considère cette annonce comme un « non-événement » : « Nous aurons donc deux candidats pour se partager l’héritage d’Henri Plagnol », raille-t-il. Et qui pour l’investiture UMP ? « Il n’y aura qu’une seule liste. Et c’est l’appareil national qui tranchera », répète Christian Cambon, le patron de l’UMP 94.

Le Parisien Elsa Marnette | Publié le 15.01.2013, 07h00

Info département
Le Site de Catherine PROCACCIA Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA Le site de Christian CAMBON
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits