Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
Tour de vis à tous les étages du département

Les conseillers généraux ont débattu hier du budget qui sera voté le 27 janvier prochain.

Comment faire mieux ou du moins aussi bien avec moins de moyens ? Le casse-tête devient de plus en plus insoluble pour le conseil général. Hier, en séance, les élus ont débattu des orientations budgétaires avant de voter le budget le 27 janvier.

« Il sera conforme à nos priorités de réduction des inégalités en maintenant une politique ambitieuse dans bien des domaines et en prouvant l’utilité de l’échelon départemental », promet le président (PC) Christian Favier. La majorité ne cache pas cependant qu’avec des recettes qui grimpent de 1% quand les dépenses progressent de 3,2%, « des choix de gestion » s’imposent. Insistant sur la charge que représente le transfert des allocations individuelles de solidarité. « Les difficultés sont liées à la crise de 2008 et à l’Europe, mais vous n’avez pas un mot pour les mauvaises mesures prises par le gouvernement que vous avez contribué à faire élire », raille Olivier Capitanio, président délégué du groupe UMP, qui se dit « dubitatif ».

200 M€ d’investissements

Le département poursuit ses engagements avec la construction des collèges à Ivry, Vitry, Champigny, Orly, le maintien du bouclier social, la défense des projets de transports (Tzen 5 à Ivry, Téléval…) ou encore la mise en place de visites médicales pour les 3-4 ans.

Pause fiscale, oui mais…

« Il n’y aura pas de hausse de la taxe sur le foncier bâti », promet Christian Favier. En revanche, pour équilibrer le budget, la majorité départementale se voit « contrainte » d’augmenter les droits de mutation. Sur la base des ventes de biens immobiliers conclues en 2013, faire passer le taux de 3,8% de taxation à 4,5% rapportera 18,9 M€. « Une décision qui risque de fragiliser les accédants les plus modestes », met en garde l’écologiste Daniel Breuiller, rejoint par le centriste Jean-Pierre Barnaud.

Les pistes pour réaliser des économies

Les crèches départementales ouvriront désormais à 7h30. Ce report d’une demi-heure, dénoncé par l’UMP n’est pas chiffré mais se justifie par le peu d’enfants accueillis durant cette période. Le patron du département annonce aussi des tours de vis dans les services, comme à la communication. Certaines actions, « à faible portée », comme l’aide aux cinémas, seront supprimées. Des études devraient aussi être reportées.

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits