Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Dossiers > Tribunes
Tribune - Janvier 2015 : L’illusion de la pause fiscale

Après 2 ans et demi de matraquage fiscal sur les ménages et les entreprises, François HOLLANDE a déclaré de manière solennelle à la télévision le 6 novembre 2014 qu’il n’y aurait « pas d’impôt supplémentaire sur qui que ce soit » à partir de 2015 et jusqu’à la fin du quinquennat.

Encore une belle promesse qui ne sera pas tenue !

Plus personne en vérité ne croit aux engagements du Président de la République, pas même son Secrétaire d’Etat au Budget qui, quelques jours après la promesse présidentielle déclarait : « on ne peut pas graver dans le marbre une situation qui dépend du contexte international que nous ne maîtrisons pas » (13 novembre 2014 sur RTL)

Il faut dire qu’avec François HOLLANDE et Manuel VALLS, c’est un peu toujours la même rengaine. Pensent-ils vraiment que les Français ont oublié que le Président de la République avait déjà décrété « la pause fiscale » en août 2013 ? On sait ce qu’il est advenu…

Bref, en vérité la boulimie fiscale de la Gauche va se poursuivre !

Elle s’est d’ailleurs vérifiée en novembre et décembre derniers à l’occasion du vote du budget de l’Etat. D’un côté le Gouvernement martèle que 6,1 millions de foyers seront exonérés d’impôt sur le revenu et de l’autre il augmente les taxes dans tous les domaines !

Il suffit de lire la presse pour se rendre compte que les ménages devront faire face à de nouvelles ponctions dans leur budget à partir du 1er janvier 2015 :

-  Hausse des cotisations sur les retraites
-  Augmentation de la redevance télévisuelle qui s’élèvera à 136 euros
-  Hausse des taxes sur le gazole de 4 centimes d’euros par litre
-  Revalorisation de +0.9% des valeurs locatives qui servent au calcul de la taxe d’habitation
-  Augmentation de la taxe de séjour dans les hôtels
-  Pérennisation de la hausse des frais de notaire lors d’un achat immobilier
-  Mise en place d’une surtaxe sur les résidences secondaires, etc

En résumé, les taxes viennent compenser les annonces de baisses d’impôts. Beau tour de passe-passe ! De plus, en étranglant financièrement les collectivités locales, le Gouvernement va contraindre nombre d’entre elles à accroître les impôts locaux ou à augmenter les tarifs des services publics locaux.

Le pouvoir d’achat de nos concitoyens continue ainsi d’être mis sous pression. En vérité, les baisses d’impôts et de taxes dans notre pays seront impossibles tant que le Président de la République et son Gouvernement s’obstineront à repousser les réformes structurelles dont la France a besoin.

Faute de courage politique, aucune réforme de fond de l’Etat ou des systèmes sociaux permettant de réduire les déficits n’a été engagée depuis l’arrivée de la Gauche au pouvoir. La seule réponse de la Gauche, c’est l’augmentation des impôts ! Il n’est pas étonnant dans ces conditions que la croissance économique soit toujours atone et que l’OCDE place la France au 2ème rang des pays occidentaux qui taxent le plus les ménages (source : Rapport annuel sur les recettes publiques des pays membres de l’OCDE publié le 10 décembre 2014).

Cette inertie du Gouvernement provoque la consternation de nos partenaires européens qui voit la deuxième puissance économique de la zone euro s’enfoncer dans le marasme. Aujourd’hui, le Gouvernement s’accroche à des phénomènes extérieurs (baisse de l’euro, chute du prix du pétrole, taux d’intérêts très bas) pour espérer retrouver le chemin de la croissance. Cela traduit ô combien l’absence de cap et de stratégie de la part de la Gauche pour sortir la France de la crise actuelle dont les premiers touchés sont nos concitoyens !

L’opposition nationale a désormais le devoir de préparer l’alternance en proposant aux Français un programme de réformes pragmatiques tournant le dos aux vieilles recettes idéologiques de la Gauche. Ce projet devra nécessairement rompre avec les idées archaïques de M. HOLLANDE et retrouver le bon sens de l’action économique : pour redistribuer les richesses, il faut d’abord les produire !

Malgré les difficultés croissantes de la vie quotidienne, les élu(e)s du groupe UMP Val de Marne Autrement vous présentent leurs meilleurs vœux pour l’année 2015. Nous vous souhaitons, ainsi qu’à vos proches, santé et réussite dans vos projets et nous espérons que cette nouvelle année sera le début d’un avenir meilleur pour la France.

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits