Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Dossiers > Tribunes
Tribune - Novembre 2014 : Budget 2015 de l’Etat : le racket des Français continue !

En octobre dernier, le Gouvernement a présenté le budget de l’Etat et de financement de la Sécurité Sociale pour 2015. Ces deux projets ne peuvent une nouvelle fois que susciter la colère de nos concitoyens et pénaliser les leviers du retour vers la croissance.

Au moment où nous écrivons ces lignes, le débat parlementaire vient de débuter. Toutefois, les élu(e)s du groupe UMP Val de Marne Autrement souhaitent dénoncer les mesures envisagées par François HOLLANDE et Manuel VALLS qui, si elles étaient effectivement adoptées, risqueraient de dégrader encore plus le pouvoir d’achat des familles et les capacités d’action des collectivités territoriales.

Le gouvernement continue d’assommer les classes moyennes ! Depuis deux ans et demi, le Gouvernement cible systématiquement la classe moyenne. En choisissant d’accentuer encore plus la pression fiscale sur elle, nous sommes bien loin de la fameuse « justice sociale » tant revendiquée par François HOLLANDE !

L’hyper-concentration de l’impôt sur une frange de plus en plus restreinte de contribuables est un mauvais système. C’est à la fois foncièrement injuste et surtout inefficace du point de vue de la rentrée fiscale. Les contribuables les plus aisés fuient notre pays. Les plus modestes, qui ne le peuvent pas, recourent à des stratégies d’évitement (comme le travail au noir) pour être moins touché par l’impôt. Au final, le budget de l’Etat en fait les frais car les recettes attendues vont baisser pour la première fois en dépit des hausses d’impôts !

Si les dispositions du projet de loi de finances restent inchangées, le pouvoir d’achat des familles subira des ponctions supplémentaires comme la hausse de 3 euros sur la contribution à l’audiovisuel public et l’augmentation de 4 centimes de la taxe sur le gazole. Les Français supportent d’autant moins ces hausses car ils s’aperçoivent que le déficit public et la dette poursuivent inexorablement une ascension vertigineuse. L’argent de leurs impôts semble tomber dans un puits sans fond.

Le Gouvernement rackette les familles !

La politique familiale telle qu’elle a été conçue en France est un facteur de vitalité de notre démographie. Grâce à elle, la France figure parmi les pays d’Europe ayant un très haut taux de natalité.

Aujourd’hui, le Gouvernement menace les fondements de cette politique familiale. Pour économiser 700 millions d’euros sur la branche Famille, François HOLLANDE et Manuel VALLS ont décidé, après maintes tergiversations, de placer les allocations familiales sous conditions de ressources au demeurant discutable. C’est donc la fin du soutien à la natalité française et de l’universalité des prestations ! Nul n’est dupe. Aujourd’hui, le Gouvernement affirme que seule les familles gagnant plus de 6 000 € sont concernées mais il n’hésitera pas, au nom de nouvelles économies, à abaisser ce seuil ce qui desservira un plus grand nombre de familles !

Les élu(e)s du groupe UMP Val de Marne Autrement ont présenté un vœu en séance plénière du Conseil Général du lundi 20 octobre 2014 pour s’opposer à ces mesures. La politique familiale est une pierre angulaire de notre modèle social qui fonctionne admirablement. Il faut donc la préserver ! C’est pourquoi, à travers ce vœu, nous avons demandé au Gouvernement de renoncer à la modulation des prestations familiales selon le revenu. Ce vœu a été adopté à l’unanimité. Les élus socialistes ont refusé de participer au vote. Ils étaient visiblement embarrassés de devoir s’exprimer sur des dispositions extrêmement pénalisantes prises par un Gouvernement qu’ils soutiennent. Ces mesures néfastes sont un mauvais signal qui vient s’ajouter aux baisses successives du quotient familial. L’ensemble de ces mesures risque d’éloigner certains parents, en particulier les femmes, du monde du travail.

Le Gouvernement asphyxie les services publics locaux ! Avec une baisse de 3,7 milliards d’euros pour l’année 2015, également prévue en 2016 et 2017, l’Etat assèche les ressources financières des collectivités territoriales et les placent dans une situation intenable sur le plan budgétaire.

L’Etat leur transfère de nouvelles charges mais leur réduit leurs recettes ! Comment les Mairies pourront-elles poursuivre leurs investissements en faveur des services publics locaux quand elles devront dans le même temps, par exemple, financer l’application de la réforme des rythmes scolaires imposée par l’Etat ? Notons au passage que les aides de l’Etat sur ce sujet pour la période 2015-2016 ne concerneront dorénavant que certaines Communes dites « les plus fragiles », avec d’ailleurs une dotation plus basse que promise. Qu’en sera-t-il pour les autres ? Qu’en sera-t-il pour la rentrée 2016-2017 ? Il est clair que les Communes devront assumées seules financièrement une réforme imposée par l’Etat !

Lors de la séance exceptionnelle du Conseil Général du lundi 22 septembre 2014 au cours de laquelle l’assemblée départementale à auditionner le Préfet, nous avions souligné que les politiques actuelles de l’Etat conduiraient inexorablement les Communes, les Départements et les Régions à prendre des décisions douloureuses : hausse de la fiscalité locale, augmentation des tarifs des services publics locaux, réduction de ces services…

La situation dans laquelle s’enfonce notre pays est due à l’absence de courage du Gouvernement. Chacun mesure que seul un plan ambitieux de réformes structurelles sur les retraites, les régimes spéciaux, le marché du travail, la rationalisation des politiques publiques de l’Etat, la révision de l’Aide Médicale d’Etat…permettra à notre pays de s’en sortir par le haut.

Mais, par idéologie, le Gouvernement préfère actionner les leviers de la fiscalité plutôt que de réformer en profondeur notre pays afin qu’il s’adapte et profite de la mondialisation de l’économie. Pendant ce temps, la France subit la mondialisation et accumule du retard. Quel gâchis !

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits