Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Dossiers > Tribunes
Tribune - Octobre 2013 : François Hollande : Le Président de tous les records !

Le Chef de l’État ne convainc toujours pas. Plus de trois quarts des Français jugent le bilan de l’action de François Hollande plutôt négatif, plus d’un an après son accession à la Présidence de la République.

En effet, les Français se déclarent mécontents de la politique menée par le Gouvernement et n’ont majoritairement pas confiance en l’avenir. Et si les Français semblent errer dans l’incertitude, il y a une chose sur laquelle tout le monde s’accorde : François Hollande bat tous les records d’impopularité.

Triste record du chômage

Malheureusement le chômage a encore augmenté cet été. Jamais la France n’a compté autant de demandeurs d’emplois au cours de son histoire, avec 5,1 millions de personnes inscrites à Pôle emploi. Rien que sur les 8 premiers mois de 2013, 60 000 emplois ont été détruits ! Depuis l’élection de François Hollande, il y a eu 1137 demandeurs d’emploi supplémentaires par jour. Ce chiffre, d’une ampleur inédite, est bien évidemment catastrophique. Il est bien sûr une conséquence de la crise que nous traversons, mais il est également le fruit d’une politique économique néfaste, basée sur un matraquage fiscal qui asphyxie les entreprises et étouffe les ménages. Cette escalade du chômage réduit le pouvoir d’achat des Français, qui se retrouvent dans l’incapacité de consommer et de participer à un retour de croissance. La hausse du chômage est d’autant plus inquiétante que le Gouvernement masque la réalité par le recours aux emplois aidés et l’augmentation des radiations au sein de Pôle Emploi.

Record de la non-réforme et de la hausse d’impôts

Concernant la réforme des retraites, tout n’est que manque de courage et hausse d’impôts. Les mesures annoncées par le président de la République ne constituent pas une réelle réforme mais une surenchère de prélèvements qui ne garantissent pas la pérennité de notre système de retraites. Le montant des nouvelles augmentations de prélèvements pesant sur les salariés, les retraités et les entreprises s’élèvent à 7,1 milliards d’euros. La réforme voulue par François Hollande provoque une augmentation des cotisations et, simultanément, une baisse des pensions de retraites. Ces mesures impliquent une augmentation des cotisations de 0,3 point d’ici à 2020 pour un coût de 2,2 milliards d’euros. De plus, les entreprises vont subir une hausse de leurs cotisations. Cette nouvelle augmentation du coût du travail va accroître toujours plus la courbe du chômage... Enfin, les pensions de retraite vont baisser car elles ne seront plus revalorisées au 1er avril de chaque année mais au mois d’octobre. Elles subissent donc un gel déguisé afin d’espérer une économie à hauteur de 600 millions d’euros. Et comme si tout cela ne suffisait pas, les retraités parents de trois enfants verront leur majoration de pension fiscalisée de 10 % pour un montant de 1,3 milliard d’euros.

Pression fiscale : un record explosif

En matière de fiscalité, les paroles s’envolent, les écrits restent ! Le Premier Ministre, Jean-Marc AYRAULT avait promis qu’à revenu constant, neuf français sur dix ne seraient pas concernés par les hausses d’impôts…mais il n’en est rien ! La facture inscrite dans le projet de loi de 2013 votée par le Parlement prévoit que la collecte de l’impôt sur le revenu (IR) atteindra 71,9 milliards d’euros en 2013 au lieu des 60,3 milliards collectés en 2012, soit un bond de 19 %. Bien évidemment, cette augmentation touchera 20 millions de foyers. Recourir une nouvelle fois à l’impôt pour ne pas avoir à prendre de décisions courageuses est une faute économique alors que le niveau de pression fiscale encombre les français avec un taux proche de 47% du PIB, un triste record dans l’histoire et dans le Monde.

Records d’insécurité

La réforme pénale de François Hollande choisit le laxisme. En effet, 98 % des condamnés pourraient échapper à la prison avec la mise en place de la réforme de Christiane TAUBIRA. Le projet de loi évite que les délinquants entrent systématiquement en prison et leur permet ainsi d’en sortir au plus vite. Ce projet de loi renforce le sentiment d’insécurité des citoyens alors qu’il est indispensable de faire preuve de fermeté. L’État doit garantir aux français une protection toujours plus importante et davantage de tranquillité face à l’insécurité grandissante. Ne vous y trompez pas, les Français seront les premières victimes de cette réforme. La majorité des Français, pas les délinquants. De même, tous les indicateurs des statistiques de la délinquance du Ministère de l’Intérieur sont à la hausse ! Les atteintes à l’intégrité physique : + 2,9 % et parmi celle-ci les violences sexuelles : + 10,4 %. Concernant les atteintes aux biens, il est observé une augmentation de 3,5 % parmi lesquels les cambriolages : + 9,3 % et les infractions économiques : + 5,9 % …Depuis que la Gauche est pleinement aux commandes, tous les voyants sont au rouge ! Ces résultats sont si médiocres qu’ils devraient mettre un terme à la popularité du Ministre de l’Intérieur, Manuel VALLS. La violence augmente presque partout, les patrouilles sont moins nombreuses et le taux d’élucidation diminue. Que demander de moins..?

Tous ces éléments montrent une nouvelle fois que les mesures prises par le Gouvernement de gauche sont une succession d’échecs, de manque de courage pour réformer notre pays en profondeur. Préparons alors ensemble un chemin d’espérance et instaurons très vite une autre politique dans l’intérêt de la France et des Français, c’est notre devoir.

Les élus du Groupe Val-de-Marne Autrement

Info département
Le Site de Catherine PROCACCIA Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA Le site de Christian CAMBON
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits