Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Dossiers > Tribunes
Tribune - Septembre 2014 : Le Gouvernement de François Hollande continue de mener les Français dans l’impasse !

L’heure de vérité approche pour le Gouvernement. Le Premier Ministre a déjà prévenu : « la rentrée va être difficile » en matière économique. Ainsi, après avoir tenté, pendant de longs mois, de faire croire à un retour de la croissance, cette déclaration illustre la gravité de la situation du pays du fait d’une politique de plus en plus floue et incertaine

L’incapacité gouvernementale à protéger les Français des effets de la crise est flagrante !

Lors de son intervention télévisée du 14 juillet 2014, François Hollande affirmait « la reprise est là ». Mais, force est de constater que ce ne sont que des mots, toujours des mots et encore les mêmes mots auxquels les Français ne croient plus !

La persévérance de François Hollande dans l’échec plonge le pays dans une situation économique désastreuse. Le choc de compétitivité promis par le Président de la République n’a pas eu lieu et n’aura pas lieu ! Le pacte de responsabilité élaboré par le Gouvernement est construit sur des compromis hasardeux et des improvisations législatives ! Les Français ne veulent plus de pactes. Ils veulent des actes !

Ils ne peuvent plus attendre car deux ans après l’arrivée de la gauche au pouvoir, la situation économique de la France s’est aggravée, et les plans de redressement annoncés pour les trois années à venir manquent de crédibilité : les prévisions sont faussées, les économies incertaines, et les réformes promises pas assez ambitieuses.

De plus, la croissance est extrêmement faible, elle ne devrait pas dépasser les 0,7% en 2014, pas de quoi réduire le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi, qui enregistre un nouveau record pour le mois de juin, avec 23.000 chômeurs de plus sur un mois. Cela revient à une hausse de 5 % sur un an. Depuis l’élection de François Hollande, c’est près de 1.000 chômeurs de plus chaque jour. Dans le même temps, la dette explose et devrait représenter 100% du PIB en 2015, quand le déficit pourrait dépasser les 4% en 2014. Malgré les annonces du Gouvernement, le matraquage fiscal sur les familles se poursuit. 90% des foyers fiscaux ne sont pas concernés par les baisses d’impôts promises par le Gouvernement. En allégeant seulement certaines catégories de population, cette mesure crée une injustice. Ce sont encore les classes moyennes qui sacrifient leur pouvoir d’achat.

Contrairement à ce que la Gauche affirme, cette situation n’est pas liée à des facteurs extérieurs mais liée au choix d’une politique brouillonne, improvisée et sans cap ! L’amateurisme de François Hollande met en danger notre pays ! En matière de méthode, la récente décision du Conseil constitutionnel est un grave rappel à l’ordre. En effet, ce n’est pas la première fois qu’une mesure dite « emblématique » du quinquennat Hollande se voit censurée par le Conseil constitutionnel, après l’abrogation de la taxe à 75% fin 2012, c’est maintenant au tour des allégements des cotisations salariales ! Cette situation prouve l’incapacité du Gouvernement à avoir un cap clair et des réformes bien préparées. Ce manque de sérieux récurrent ne peut qu’inquiéter les Français et remettre en cause la capacité du Président et de son gouvernement à conduire les affaires du pays.

Les exemples sont surabondants :

-  La réforme du logement pilotée par Cécile Duflot et dont l’impact a été désastreux sur le marché du logement. Au point qu’à peine votée, le Gouvernement a dû annoncer qu’il allait revoir les mesures ;
-  La réforme des rythmes scolaires qui, faute de concertation, a engendré un mécontentement général de la part des enseignants, des parents, des communes, et va avoir des conséquences importantes et néfastes sur le quotidien des enfants ;
-  La réforme des régions et des départements va totalement bouleverser l’architecture territoriale de la République. Décidée à la va-vite sur un coin de table à l’Elysée, la carte des régions ne cesse, depuis lors, d’être modifiée au gré des desiderata des barons socialistes, devant les yeux des Français ébahis par tant de légèreté ! La situation catastrophique actuelle de notre pays est due à l’incapacité de François Hollande et de son gouvernement à tirer un trait sur des mesures idéologiques de gauche et à mettre en œuvre les mesures pragmatiques qui s’imposent pour redresser le pays, relancer la croissance et redonner espoir aux Français.

A l’heure où le Gouvernement se retrouve prisonnier d’une partie de sa majorité qui reste figée sur des dogmes dépassés, il est indispensable d’engager une grande réforme sur le marché du travail, de diminuer les contraintes pour les PME et de faciliter les conditions d’embauche, notamment grâce à des allégements de charges. Ces mesures permettront la création d’emplois. Le courage des réformes doit remplacer les effets d’annonces et les promesses non tenues !

Le Groupe Val-de-Marne Autrement dénonce une politique inadaptée et inefficace depuis l’accession au pouvoir de François Hollande ! Aujourd’hui, il faut un véritable changement de cap, pragmatique et concret pour enfin relancer la croissance et l’emploi, et répondre aux attentes des Français !

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits