Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Dossiers > Politique Nationale
Un mois de socialisme et déjà 20 milliards de dépenses supplémentaires

C’est le député UMP Gilles Carrez qui l’affirme. L’ancien rapporteur général du Budget à l’Assemblée nationale dénonce le "flou" dans les économies que le gouvernement entend faire.



Gilles Carrez, rapporteur général du Budget dans l’Assemblée nationale sortante, affirme que les premières décisions du gouvernement aboutiront à "20 milliards de dépenses publiques supplémentaires d’ici cinq ans", dans une interview publiée mardi dans Le Figaro. "La hausse du Smic joue contre l’emploi. D’autant que les entreprises devront aussi faire face au relèvement des cotisations retraite, pour financer les départs à 60 ans", déclare le député UMP du Val-de-Marne.

"En ajoutant à ces deux mesures l’allocation de rentrée scolaire et la fin du non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux des fonctionnaires, on arrive à un chiffre éloquent : un mois de décisions socialistes, c’est 20 milliards (d’euros, ndlr) de dépenses publiques supplémentaires d’ici cinq ans, soit l’équivalent de 1% de la richesse nationale", ajoute-t-il.

Du côté des recettes, selon le député-maire du Perreux (Val-de-Marne), "la plupart des mesures fiscales du programme PS sont surévaluées car elles se fondent sur l’illusion démagogique de faire payer les riches (...) Comme la chasse aux riches rapportera moins que prévu, ce sont les classes moyennes qui paieront l’addition". "Nul ne sait où le PS compte faire des économies", déplore également le député.

© Jérôme Chatin pour L’express

Info département
Le Site de Catherine PROCACCIA Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA Le site de Christian CAMBON
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits