Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
Une région en panne d’idées, en panne de résultats !

Retrouvez l’intervention de Valérie Pécresse sur le thème de l’emploi et du développement économique prononcé à l’occasion de la séance du 25 avril 2013.

Madame la Vice-Présidente,

Tout d’abord, au nom de l’ensemble des élus de mon groupe, je souhaite adresser nos vœux de prompt rétablissement au président de notre assemblée.

Un chiffre, un seul, résume votre politique de l’emploi : 30%. 30 %, c’est l’augmentation du chômage des jeunes (NB : de moins de 25 ans) depuis le début de la crise (NB : janvier 2009) dans notre région.

Facteur aggravant et cas unique depuis des dizaines d’années, ce chômage des jeunes a augmenté plus vite dans notre région que dans le reste de la France (NB : +29,7 % en IDF contre 18,7 % en moyenne nationale – chiffres DARES).

Pour une majorité qui avait voulu faire de la question sociale et de la jeunesse la priorité de son mandat, c’est un camouflet.

Oui, depuis le début de la crise et pour la première fois dans l’histoire, le chômage augmente plus vite dans notre région, la plus riche de France, que dans le reste du pays (NB : +40,7 % contre +37,3 %, tous âges confondus).

Faut-il s’en étonner quand on sait que notre région est, de toutes les régions de France, celle qui dépense le moins pour l’action économique ? Nous dépensons 21 euros par habitant quand les autres régions en dépense, en moyenne, le double (NB : 44 euros).

Faut-il s’en étonner quand on sait que, malgré ce budget dérisoire et alors que les trésoreries des entreprises sont exsangues et que le chômage explose, la région est incapable de dépenser les crédits votés pour l’aide aux entreprises et la formation des salariés. Rien qu’en 2012, c’est 16 millions d’euros qui sont restés inemployés dans les caisses de la région.

Faut-il s’en étonner quand on voit la région ponctionner sans vergogne les 12 millions d’euros mis sur la table par le gouvernement Fillon pour doper l’apprentissage pour financer les emplois-jeunes du président Hollande ? Faut-il s’en étonner quand on voit la région incapable de s’engager dans les investissements d’avenir en consacrant péniblement 2 millions d’euros par an pour la couverture très haut débit de notre territoire sur les 15 millions qu’elle avait promis ?

Faut-il s’en étonner quand on observe le silence assourdissant de la région face au plus grand plan social d’Ile-de-France et son incapacité, malgré nos multiples initiatives, à proposer la moindre solution, le moindre soutien, aux plus de 3.000 salariés de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois ?

Faut-il s’en étonner quand on constate votre incapacité, depuis le début de l’année 2013, à proposer à notre vote la moindre proposition sérieuse et significative pour relancer l’emploi en Ile-de-France ?

Parce que vous êtes en panne d’idées, vous refusez d’affronter la crise. Parce que vous êtes en panne de résultats, vous tentez de faire diversion.

Ce n’est ni sur la lutte contre le gaspillage alimentaire et encore moins sur la création d’une bourse de 4.600 euros par an pour les délinquants emprisonnés qui décident de suivre des études que nous attendent les Franciliens.

Ils nous attendent d’abord et avant tout sur notre capacité à répondre à la crise. Avec près de 5 milliards de budget, notre région a très largement les moyens de jouer un rôle majeur pour la relance de notre économie. Rien qu’en réduisant son train de vie, comme nous le réclamons depuis 2010, la région pourrait facilement mobiliser près de 50 millions d’euros (NB : 1 sur 2 = 5 M ; retour aux subventions de 2007 pour les organismes associés = 42 M ; communication = 4,5 M ; acquisition et travaux du siège : 7,5 M). 50 millions d’euros, c’est une augmentation de 25 % de notre action pour soutenir l’économie et l’emploi.

Oui, il est urgent d’agir. C’est d’autant plus urgent que dans le cadre de la future loi de décentralisation, la région est en passe d’obtenir le rôle de chef de file du développement économique et de la formation professionnelle.

Alors, Madame la Vice-Présidente, je vous pose la question : quand la région compte-t-elle enfin s’attaquer à la réduction de son train de vie et quand va-t-elle enfin se décider à concentrer des moyens importants pour la sauvegarde et la création d’emplois ?

Retrouvez cette intervention sur le site du Mouvement Populaire d’Ile-de-France : http://www.ump-iledefrance.fr/2013/...

Info département
Le Site de Catherine PROCACCIA Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA Le site de Christian CAMBON
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits