Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Dossiers > Education
Val-de-Marne : les collèges trop économes seront punis

Le conseil général vient de décider qu’il baisserait de 10% la dotation aux établissements qui ne la dépensent pas complètement.

La fable de la Cigale et la Fourmi pourrait s’appliquer aux collèges du département. Mais à l’inverse de Jean de La Fontaine, le conseil général préfère les cigales aux fourmis. Lors de la dernière séance publique, la collectivité a annoncé baisser au maximum de 10% les dotations aux établissements qui ont beaucoup trop économisé. Sept collèges ont ainsi mis de côté entre dix à douze mois de fonctionnement alors que le département recommande « un mois et demi ». En ce mois de novembre, les principaux qui préparent leur budget vont devoir en tenir compte.

« Il n’est pas normal que l’argent public ne soit pas utilisé, vitupère Alain Desmarets, premier vice-président PC chargé des collèges. On va y mettre fin. » Depuis plusieurs années, la tutelle constate que certains gestionnaires ne dépensent pas toute leur enveloppe. « Les établissements ont peur de manquer, en cas de coup dur, note Alain Desmarets. Mais de toute façon, le département est là pour assumer. On dit que les collectivités dépensent trop. Ce serait bien que la chambre régionale des comptes se penche sur la gestion des collèges. »

Désormais, la dotation sera établie avec une part fixe au prorata du nombre d’élèves pour les dépenses courantes et une part variable pour toutes les dépenses d’énergie (chauffage, électricité, eau). Le conseil général a repris les quatre derniers exercices et étudié la consommation énergétique. « Ils auront ce qu’il leur faut mais sans plus », ajoute le vice-président. Un principe que soutient la FCPE, principale fédération de parents d’élèves. « Les budgets n’ont pas vocation à être thésaurisés, estime Ali Ait Salah, président de la FCPE 94. Dans les conseils d’administration, on fait face à des refus de dépenses alors qu’on s’aperçoit qu’il y a des réserves importantes. »

Surprenant ou pas, ce ne sont pas forcément les établissements situés en zone favorisée qui affichaient des comptes excédentaires. En effet, le département verse 3,50 € de plus par élève aux 35 collèges les plus défavorisés parmi les 104 du Val-de-Marne, afin de développer des projets pédagogiques, de soutien ou autres. Or, il s’avère que quatre d’entre eux n’ont pas mis en place de projets.

Parmi les sept établissements les plus économes, certains se défendent, jugeant le calcul trop éloigné des réalités des uns et des autres. « C’est injuste, estime-t-on au collège Molière à Chennevières, épinglé pour ses onze mois de réserve. Les nouvelles règles comptables nous obligent à mettre ensemble les réserves liées à la dotation du conseil général et celles liées à la participation des familles pour la restauration. » Or, dans cet établissement, sur les 600 élèves, 500 vont à la cantine. Les stocks de marchandises sont donc importants. Par ailleurs, à Molière comme ailleurs, les gestionnaires ont besoin de mettre de côté en vue de lourdes acquisitions, (un robot à commandes numériques de 3000 € par exemple à Chennevières). A Santeny, au collège du Parc, on tient à souligner les efforts entrepris. L’hiver dernier, l’établissement n’a pas demandé de rallonge et a puisé dans son fonds de roulement afin de baisser sa réserve de 70% « plus raisonnable », « pour une bonne gestion de père de famille ». Les autres collèges n’ont pas souhaité s’exprimer.

Pour faire ses calculs, et éviter toute protestation, le conseil général a repris les trois derniers exercices. La collectivité espère bien que cette fois, ce rappel à l’ordre portera ses fruits. Comme cela a été le cas à Jean-Perrin au Kremlin-Bicêtre après son intervention l’an dernier.

Le Parisien Agnès Vives

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits