Accueil Actualités Dossiers Votre département Espace privé Contact
Accueil > Actualités
Vidéosurveillance : le département à la traîne

Prêt à reprendre son bâton de pèlerin pour aller prêcher la bonne parole, Pierre Dartout ne tarit pas d’éloges sur les caméras de vidéosurveillance. « C’est un outil extrêmement performant, insiste le préfet, qui a relancé un appel aux élus, au cours de sa cérémonie de vœux, hier soir. Il a des vertus dissuasives et permet l’élucidation plus facile de certains vols. »

En décembre, le commissariat de Nogent, associé à la police municipale, a ainsi interpellé deux équipes de roulottiers, ces voleurs d’objets dans les voitures en stationnement. « Mais, pour le moment, nous sommes un peu à la traîne des autres départements de la région parisienne et nous risquons de subir les déplacements de délinquance des départements voisins. »

Pour la seule année 2012, l’Etat a ainsi participé à hauteur de 561000 € pour l’installation de systèmes sophistiqués dans le département.

« Le système le plus efficace reste le déport d’images dans les commissariats ou les locaux de police municipale voire dans les voitures, comme à Bry. Actuellement, moins de 10 communes ont adopté ce système mais d’autres ont déjà enclenché les procédures pour s’équiper. » Sucy a investi 420000 € dans ce système, subventionné à hauteur de 30% par le Fonds de prévention de la délinquance (FIPD).

Nogent prévoit 13 nouveaux appareils

Sa voisine, Boissy, s’inscrit désormais au nombre des communes équipées. « Notre ville s’est dotée d’un système de vidéoprotection opérationnel depuis quelques semaines, dont les dernières caméras seront raccordées dans les prochains jours, ce qui portera leur nombre à 12 aux endroits stratégiques de la ville, pour un coût de 332000 € diminué d’une subvention de 127300 € que nous avons obtenue du FIPD, souligne Régis Charbonnier, maire (PS) de Boissy. Filmer le pôle gare, le tunnel piéton du RER ou la traversée de la N19, c’est se donner la possibilité de pacifier les comportements et, en cas d’incident ou d’accident exceptionnel, de pouvoir confronter les auteurs à la réalité de leurs actes. »

Du côté de Saint-Mandé, la vidéoprotection sert désormais aussi à verbaliser le stationnement anarchique. Et Nogent va encore amplifier son dispositif. « Notre vidéoprotection, associée à nos équipes de sécurité, prouve chaque jour son intérêt et son efficacité, notait Jacques J.P. Martin, maire (UMP) de Nogent, lors de son discours des vœux. Nous prévoyons pour 2013 son extension à des quartiers non couverts actuellement, en poursuivant cet investissement par l’installation de 13 nouvelles caméras. »

Le Parisien Fabienne Huger | Publié le 16.01.2013, 07h00

Info département
Sénateurs Les Républicains du Val-de-Marne Le Site de Catherine PROCACCIA Le Site du groupe Les Républicains au Conseil Régional d'Ile-de-France Site de Jean-Daniel AMSLER Le Blog de Pierre-Jean GRAVELLE Le blog d'Emmanuel GILLES DE LA LONDE Les Républicains Le blog de Nicolas TRYZNA
Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits